Tel / WhatsApp: +33.660729160

ÊTRE RÉDACTEUR WEB. UN MÉTIER.

N’est pas rédacteur qui veut.

Je suis administrateur du groupe Facebook Rédacteur Web Freelance, qui compte à ce jour (aout 2022) 10700 abonnés. Je suis également le fondateur du site ArticleInvite.com sur lequel vous lisez cet article. Et je suis créateur de quelques autres sites web auquel on peut ajouter le fait que je sois co-fondateur d’une agence de communication à Cotonou. Bref. Sur ce groupe Facebook, j’utilise un pseudo (Giuseppe Taglietti) alors que bon nombre d’entre mes plus vieux abonnés savent que je me nomme en réalité Christophe GREGOIRE. Je me présente d’ailleurs ici. Mais qui que je sois importe peu. Je suis là pour vous dire à quel point je me trouve exaspéré de tenir un “groupe de rédacteurs” et de constater qu’une très grande majorité ne méritent pas le terme de “Rédacteur”. En effet, il ne suffit pas d’être en capacité d’écrire quelques phrases (sans trop de fautes) pour s’autoproclamer rédacteur.

Comme je l’explique dans un précédent article où je dis comprendre parfaitement la situation dans laquelle se trouvent bon nombre de personnes, principalement en Afrique, et qui ont juste besoin de quelques Francs CFA, cela ne suffit pas pour proposer ses (in)compétences en rédaction web. En d’autres mots, ce n’est pas parce qu’hier soir, j’ai cuisiné une omelette pour ma famille et qu’a priori, personne n’a été malade, que ça fait de moi un cuisinier !

Vrai rédacteur webQu’est-ce qu’un rédacteur web ?

Je ne suis pas très bien placé pour dire “qu’est-ce qu’un rédacteur web”. Mais je sais toutefois qui n’est pas rédacteur web.

Il y a d’abord deux métiers. Rédacteur. Et rédacteur web. Un rédacteur, donc, spécialisé pour la rédaction d’articles pour le web. Car on n’écrit pas de la même façon un contenu où on va retranscrire, corriger, mettre au propre n’importe quel type de contenu, avec un contenu dont la destinée finale est pour le web. Car un rédacteur web doit absolument avoir des connaissances en SEO. Si même, le terme de SEO est pour vous un concept un peu vague, alors on peut vraiment considérer que vous ne pouvez pas vous qualifier de “rédacteur web“.

Devenir Rédacteur web : Qualités demandées

La qualité indiscutable pour pouvoir espérer devenir rédacteur web est sans conteste une dextérité pour écrire, une facilité d’écriture évidente. Avoir une bonne plume, un vocabulaire étendu, un style rédactionnel propre, un bon niveau en langue française. Autant de qualités indispensables pour captiver le lecteur et l’inciter à poursuivre sa lecture. Aussi, une certaine culture générale et une bonne connaissance du monde de l’internet sont indispensables.
Pour rédiger du contenu pour le web, un esprit de synthèse et une curiosité à différents sujets sont nécessaires. Rien ne doit rebuter le rédacteur web !

… et comme dans “rédacteur web”, il y a “web”, des compétences en SEO s’imposent !

Le SEO est un métier à part entière. Mais sans être un référenceur chevronné, quelques règles s’imposent. Règles que vous pourrez trouver dans cet article sur la rédaction de Communiqué de presse.

Comment répondre à un potentiel client ?

Derrière un rédacteur, une rédactrice, se cache une personne. Avec ses qualités, ses défauts, son éducation, sa façon d’être… Bref. Une personne.

Par exemple, sur Facebook:

Demande (d’un potentiel employeur)

Nous avons besoin de 30 freelances dans le domaine *de la rédaction et de la traduction* 3f le mot

Réponses de rédacteurs:

interesse
mp
inbox
info
Je vous est ecrit

N’y aurait-il pas là un gros problème dans les réponses ? Bien que les réseaux sociaux aient leurs propres “codes”, pensez-vous qu’avec ce type de réponse, l’employeur aura envie de répondre ? Analysons la première proposition:

interesse: Pas de majuscule, pas d’accent… Poubelle!
mp: bien que ce soit un “code” propre aux réseaux, moi, en tant que potentiel employeur, je dis: poubelle.
inbox: Idem. pas de majscule, anglicisme… poubelle
info: Pareil, toujours pas de majuscule, juste un pauvre mot qui ne veut pas dire grand chose. Quelle motivation !
Je vous est ecrit: légère amélioration quant à l’usage de la majuscule. Mais grosse faute quant à l’utilisation du verbe et pas d’accent sur le mot suivant.

Bref: ça ne donne pas envie !!! Voici une réponse qui serait plus apropriée. Ou du moins, qui vous fera passer au-dessus des autres:

“Bonjour. Je suis interessé par votre proposition. Voici un exemple de mes publications (lien à insérer). Je me tiens à votre disposition en privé pour répondre à vos interrogations. Toutefois, pour ce qui est du tarif proposé (3 Francs le mots), vous comprendrez vite que vous n’attirerez là que de bien piètres rédacteurs.”

Aujourd’hui, vu le nombre chaque jour croissant de sites web, il y a un gros gros besoin de rédacteurs. En effet, ces derniers sont nécessaires pour la visibilité d’un site internet. Sans contenu de qualité, les sites sont placés bien après les sites qui disposent de réel contenu. Et qui fait ce contenu ? Les rédacteurs biensûr ! Rédacteur: un métier d’avenir. A condition de prouver ses compétences.

Pour ma part, je ne me considère pas comme rédacteur web, bien que j’écrive chaque jour (ou presque) des articles sur mes différents sites. Je peux également, à la demande, écrire pour vous. Mais la qualité a un prix: je ne dérangerai pas ma souris pour moins de 40€ les 800 mots… À bon entendeur…

Alors, besoin d’un article ? Contactez-moi !

Vos commentaires sont les bienvenus !