Recherche rédacteur web

Recherche rédacteur web

Comment travailler sur Article Invité en tant que Rédacteur web ?

Combien de temps mettez-vous pour rédiger un article de 1000 mots?

Recherche rédacteur web  pour répondre à des commandes de clients. Telle est désormais la réponse à une question posée sur mon groupe Facebook le 22 septembre 2022 qui était “quelle est pour vous la durée de rédaction d’un article de 1000 mots?”

Une participation au-delà de mes attentes

Rédaction 1000 motsVous avez été nombreux à répondre à ma question et je vous remercie. Différentes choses en sont ressorties, comme la ré-écriture d’article ou le sujet de la sous-traitance. On le sait bien: qui dit sous-traitance, dit qu’en bout de course, il y a un rédacteur largement sous-payé. Et entre le client et le rédacteur, quelques charognards se seront servi au passage… Et c’est là leur business. J’ai mon point de vue sur leur morale. Bref.
Maintenant, il faut garder en mémoire que si vous travaillez pour un client européen et que vous, rédacteur, êtes en Afrique, c’est tout bénéfice pour le client européen! Pour ne parler que de la France, que je connais bien car j’y habite depuis 53 ans, il faut savoir que le salaire net minimum légal est à l’heure où j’écris ces lignes, de 8,79€ de l’heure (11,07 brut), c’est à dire 5 766 XOF. Bien entendu, le coût de la vie n’est pas le même en Europe et en Afrique. 😉

Sachez toutefois que lorsque vous proposez de travailler, en tant que rédacteur, à moins de 10 FCFA le mot (fréquemment, certains proposent 3 Francs le mot) , vous êtes largement au-dessous du taux horaire et vous contribuez grandement à scier la branche sur laquelle vous êtes assis. Mais, je le répète, le coût de la vie n’est pas le même en France et en Afrique ; il faut savoir comparer ce qui est comparable.
Simple et rapide calcul pour un article qui vous aura pris 3 heures de travail.
8.79 (taux horaire net en France) X 3 (heures de travail) = 26.37€, soit environ 17 000 FCFA. C’est-à-dire 17 FCFA le mot. Voilà une prestation digne que vous devriez exiger de clients européens en général et français en particulier… si vous résidiez en France. Mais c’est surtout une prestation que devrait payer un client européen en faisant appel à un rédacteur, d’où qu’il vienne. Et s’il choisit un rédacteur résidant en Afrique, il a forcément ses raisons, qui rappellent l’histoire d’un autre siècle.

Dès lors, je vais jouer franc jeu avec vous.
Sur mon site, je vais donc proposer la commande d’article SEO et non-SEO. à 0.023€ / mot, soit un peu plus de 15 FCFA/mot. Un article de 1000 mots coûtera donc 23€ à un client. Je ferai appel à vous, rédacteurs.trices sur ce groupe. Je prendrai ma commission de 30% (due aux frais de gestion technique et commerciale du site) et vous serez payé en Mobile Money ou virements bancaires pour les rédacteurs en Afrique et par virement bancaire pour les rédacteurs en Europe.
J’informerai les rédacteurs intéressés pour exécuter ce travail de deux façons: sur le groupe Facebook et sur une liste de diffusion de rédacteurs volontaires (je reviendrai plus bas sur ce sujet). Je ne choisirai pas un rédacteur selon son tarif: inutile de me dire que pour vous, c’est 3f/mot. Je ne suis pas esclavagiste. Ce sera 70% de la commande, auquel je déduirai les frais de transaction en Mobile Money.
Par exemple, une commande de 1000 mots facturée au client 27€ vous rapportera 14,90€.
Voici mon calcul:
27 – 30% = 16.10 – 4€ de frais de transaction Mobile Money = 12.10, soit 7900 XOF environ
Les rédacteurs qui pourront répondre à cette commande seront préalablement inscrit sur ce site https://articleinvite.com.

Comment répondre à une commande ?

– Vous devez être inscrit sur mon site https://articleinvite.com
– Vous devez y avoir publié au moins 3 articles: 1 article où vous vous présentez, plus deux autres articles de 1000 mots minimum sur le thème de votre choix. (Je précise que ces articles-là sont des rédactions bénévoles qui ne sont là que pour démontrer votre talent de rédacteur !)
– Vous serez inscrit sur une liste de diffusion; c’est à partir des adresses mail de cette liste que j’enverrai mes commandes des clients. Le premier à répondre favorablement à cette commande emportera le marché par ordre d’arrivée sur ma boite mail.
– Vous écrivez l’article de la commande dans le respect du timing et vous me l’envoyez par mail
– J’envoie l’article au client
– je vous paie selon le mode de paiement que vous aurez choisi (Mobile Money ou Virement bancaire)

En attendant les commandes, je vous invite à vous présenter et démontrer votre talent en vous inscrivant sur mon site !

Vos commentaires en bas de cet article sont les bienvenus !

Nous recherchons des rédacteurs web

Recherche rédacteur web. Telle est la demande souvent formulée sur notre groupe Facebook. Nombreuses sont les sociétés de référencement, blogueurs ou propriétaires de sites web qui recherchent des rédacteurs web SEO. Bien que mon site Article Invité ne recherche pas directement des rédacteurs web pour rédiger des articles sur ce site, nous avons pour objectif de proposer à des potentiels clients de commander un article de contenu.

Le site est (très jeune), donc pas encore connu. Peu à peu, je l’espère, il s’installera sur les moteurs de recherche et il fera parti des références sur lesquelles des agences de référencement et/ou blogueurs pourront compter pour leurs commandes d’articles. Mais je compte aussi sur les rédacteurs du groupe Facebook pour promouvoir ce service sur la toile. (Je sais bien, il ce serait logique et parfaitement légitime, les rédacteurs préféreront garder pour eux-même leurs clients, quitte à ce que ces derniers profitent allègrement de la misère africaine. Mais en continuant à accepter d’être payé 3 francs le mot, les rédacteurs africains contribuent à leur misère). C’est donc ensemble, en disant “stop à l’esclavagisme 2.0” que les rédacteurs en Afrique pourront s’en sortir !

 

Ma Prime Adapt’

Ma Prime Adapt’

Une nouvelle aide financière prévue pour les séniors en France

La maison de retraite n’est plus l’unique option !

La perte d’autonomie des personnes âgées est un véritable problème social qui engage le quotidien de milliers de Français. Le président Macron avait déjà témoigné son intérêt pour la situation des personnes âgées vivant à leur domicile pendant sa campagne. Effectivement, un nouveau projet de soutien aux personnes âgées souhaitant vieillir chez eux est en pleine concrétisation : il s’agit de l’aide Ma Prime Adapt’.

Une aide financière d’adaptation du logis

Ma Prime Adapt’, le nouveau système de soutien aux personnes âgées est un dispositif gouvernemental français d’attribution d’allocations. Ce support financier devrait être utilisé pour réaménager les domiciles des personnes âgées. Ainsi, Ma Prime Adapt’ pourrait donc couvrir : l’aménagement des salles de bain, l’amélioration des moyens d’accès aux espaces du domicile (ajout point d’appui et fauteuil monte-escalier) et la mise en place d’un dispositif de téléassistance.

Les personnes âgées dépendantes d’au moins 70 ans pourront donc prétendre à l’aide Ma Prime Adapt’ par la soumission d’un dossier de demande d’aide à l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH). Les souscrivants éligibles pourront bénéficier de plus de 5600 euros pour réaliser les différents travaux d’aménagement. Toutefois, le montant de l’aide de l’ANAH sera fonction des conditions de ressources perçues et de l’autonomie de la personne.

Une aide alliée de la survie à domicile des seniors

Selon le ministère de la Solidarité et de la Santé dans le dossier de presse du 21 février 2022, plus de 2 millions de chutes sont recensées sur les français de plus de 65 ans chaque année. La nouvelle aide financière est donc une pierre ajoutée à l’édifice consistant à assurer la sécurité du maintien à domicile des séniors dépendants ou en situation de handicap.

Pour mettre en œuvre cette mesure pour habiter mieux, le gouvernement français a investi plus de 400 millions d’euros. Il est certain que sa mise en application effective ne saurait plus tarder.

  • La maison de retraite n'est plus l'unique option !
  • aide financière
Comment conserver des employés précieux ?

Comment conserver des employés précieux ?

Conserver ses employés

Dans l’imaginaire collectif des manageurs, s’occuper du confort des employés semble une perte de ressources et de temps. Selon ceux-ci, il suffit de récompenser les plus assidus pour amener tout le monde à suivre le pas. Ce n’est toujours pas le cas et c’est une erreur à éviter. Si vous vous demandez de ce fait quelle est la meilleure manière de conserver vos bons collaborateurs, voici quelques astuces utiles à appliquer.

Faire preuve de bienveillance auprès des employés

La bienveillance doit être le porte-étendard des responsables RH d’une entreprise. Elle est vue comme la clé de motivation des collaborateurs.

Dans les faits, si un employé présente une situation financière difficile, il peut bénéficier d’une prime pour prendre soin de lui. Même si celui-ci n’est pas assez conséquent, il reste utile pour soulager le requérant.

D’un autre côté, si le collaborateur travaille à domicile, par exemple un rédacteur,  et qu’il lui est souvent difficile d’exécuter ses tâches à cause de ses enfants, payez pour du coworking. Vous pouvez lui prendre une place au bureau également.

Il est en effet démontré que si vous aidez dans ce sens un employé à surmonter un problème, le niveau de satisfaction et de productivité augmente. Selon les sondages, si un employeur reste attentionné vis-à-vis de ses collaborateurs, ceux-ci sont prêts à mettre les bouchées doubles pour exécuter leur tâche.

Offrir des avantages sociaux et des formations professionnelles

Une autre manière de conserver les employés précieux est de leur offrir des avantages sociaux basés de manière spécifique sur la santé et le bien-être. Il est en effet  constaté que les collaborateurs demeurent sensibles et reconnaissants lorsqu’ils suivent des programmes de bien-être. Aussi, ils ressentent une grande gratitude et un besoin de rendre la pareille quand ils obtiennent des aides financières et matérielles en ce sens.

Par ailleurs, le fait de montrer aux employés à quel point vous investissez en eux crée un sentiment de redevance. Et pour ce faire, il suffit de mettre en place des programmes de formation professionnelle continue pour chacun d’eux. Cela renforce non seulement leur savoir-faire, mais légalement leur redonne confiance dans le travail.  Vous avez donc tout à y gagner en optant pour cette approche.

Rendre confortable le cadre de travail

Un autre point important pour conserver les employés précieux est de proposer un cadre de travail confortable. Cette approche permet à ceux-ci de prendre du plaisir à se rendre dans leur lieu de travail. En plus de cela, un cadre confortable représente une source de motivation pour le collaborateur. Cela peut l’amener à travailler dur sans se soucier même de ses heures de pause.

Partant de ce fait, vous pouvez dans la mesure du possible climatiser les salles de travail et y mettre des bureaux, et fauteuils de classe. Il serait aussi intéressant de mette à disposition des collaborateurs, des pauses café gratuites pour débuter le travail.

Somme toute, il convient de savoir qu’il existe plusieurs façons de conserver les employés précieux. Il suffit donc d’ajuster l’atmosphère de travail dans l’équipe par des aides de tout genre. Ce faisant, la qualité et l’efficacité se dévoileront.

 

Vous souhaitez faire appel à ce rédacteur ? Contactez-le en remplissant le formulaire ci-dessous:

      Pourquoi passer par un courtier en crédit immobilier ?

      Pourquoi passer par un courtier en crédit immobilier ?

      Pourquoi passer par un courtier en crédit immobilier ?

      L’immobilier est un domaine complexe où il est important d’être accompagné par un professionnel qualifié. Il est ainsi recommandé de passer par un courtier, compte tenu des différents avantages dont vous pouvez bénéficier. Notamment celui de contracter un prêt immobilier au meilleur taux et celui de profiter d’une véritable expertise sur l’ensemble des démarches.

      Économiser grâce au courtier immobilier

      Le courtier immobilier compare les offres proposées par différentes banques pour vous permettre de bénéficier de l’option la plus qualitative au meilleur tarif. L’entremise de ce dernier permet par exemple de faire des économies sur les frais de dossier.

      Par ailleurs, le courtier évite à la banque d’analyser votre dossier puisqu’elle lui fait confiance compte tenu de son statut. En contrepartie, l’institution vous épargne la dépense relative au traitement approfondi de votre requête. Cette dispensation dépend tout de même des frais que vous payez à votre expert immobilier. Ce qui ici est intéressant ici est que la tarification dans ce domaine est encadrée par une réglementation stricte.

      Profiter du suivi d’un professionnel de l’immobilier jusqu’à l’obtention du crédit

      Le total des frais à débourser pour les prestations du courtier immobilier est connu à l’avance. En sollicitant les services de cet expert, vous pouvez sereinement établir des limites budgétaires bien définies pour votre prêt immobilier.

      Ce professionnel endosse la responsabilité d’assurer les négociations sur les conditions générales du prêt, notamment sur la flexibilité de l’emprunt. Le rôle qu’il joue vous permet ainsi de bénéficier des meilleures conditions d’obtention de votre crédit immobilier.

      En outre, la plupart des courtiers proposent un accompagnement sur l’intégralité du projet. Par ailleurs, si vous manquez de temps, il est inutile de vous déplacer jusqu’au bureau du courtier. Avec l’avènement d’Internet, vous trouverez facilement un expert qui vous assistera en ligne de la prise de contact jusqu’à l’aboutissement de votre projet immobilier.

        Microbiote intestinal et obésité

        Microbiote intestinal et obésité

        Microbiote intestinal et obésité ou surpoids : une relation étroite

        De nombreuses études portant sur la relation qui existe entre le microbiote intestinal et l’obésité chez plusieurs sujets ont été menées durant ces dernières années. Elles ont toutes conduit les chercheurs à conclure, à la fin de leurs travaux, à un rôle très probable du microbiote intestinal dans le développement de l’obésité. Cette relation serait d’ailleurs très étroite. Cependant, qu’en est-il réellement ? Qu’est-ce que le microbiote intestinal ? Quelle est son influence réelle dans l’équilibre de la santé et dans la survenue de maladies sérieuses comme l’obésité ?

        Microbiote intestinal : qu’est-ce que c’est ?

        Le microbiote désigne un ensemble de micro-organismes (des milliers de milliards) qui peuplent le tube digestif et qui vivent en symbiose avec l’organisme, constituant ainsi la fameuse flore intestinale. Ces microorganismes représentent environ le nombre total des cellules du corps humain et sont essentiellement des bactéries, des levures ou encore des virus. Ils sont obligatoires à l’équilibre de notre santé et au suivi du corps humain à cause des fonctions primordiales qu’ils assurent.

        Toutefois, même si tous les êtres humains possèdent un microbiote intestinal, ce dernier n’est pas standard chez tout le monde. En effet, le microbiote intestinal est non seulement unique et propre à chaque individu, mais il évolue aussi tout au long de la vie.

        Le microbiote intestinal assure trois fonctions principales pour l’équilibre de la santé. Ces fonctions sont notamment :

        • La digestion des aliments

        Sans microbiote, la digestion des aliments ne peut être possible. Les microorganismes qui constituent le microbiote intestinal sont, en effet, les acteurs responsables de la fermentation des substrats et des résidus alimentaires non digestibles dans le colon. Or, sans la fermentation, le processus de la digestion en saurait être possible. Le microbiote permet également l’assimilation des nutriments.

        • Un effet barrière contre l’invasion des agents pathogènes

        Les microorganismes du microbiote intestinal occupent le même milieu de vie et se nourrissent des mêmes substances que les agents pathogènes. Ainsi, dès qu’un agent pathogène est susceptible de coloniser leur milieu, ils entrent en compétition avec celui-ci et si le système immunitaire n’est pas affaibli, ils réussissent à débarrasser l’organisme de cet agent pathogène.

        • Le développement du système immunitaire

        Le microbiote, grâce aux bactéries qui le constituent, stimule la sécrétion de substances qui permettent au système immunitaire de s’activer, et ainsi de se développer. Le système immunitaire devient plus aguerri et plus prompt à une éventuelle invasion de microorganismes pathogènes.

        À ces trois fonctions principales s’ajoutent :

        • Le renouvellement des cellules intestinales

        Les microorganismes du microbiote intestinal assurent le renouvellement des cellules intestinales, que celles-ci soient détruites ou vieilles. Ils sécrètent divers enzymes et hormones qui assurent efficacement cette fonction.

        • Une action sur les sécrétions endogènes

        Le microbiote agit aussi sur la production des acides biliaires tels que le cholestérol, l’urée, les hormones stéroïdiennes et ammoniogenèse.

        Les symptômes d’un mauvais microbiote intestinal

        Le microbiote intestinal peut être endommagé par plusieurs affections ou par la prise d’antibiotiques. Il est par ailleurs possible, lorsque votre système immunitaire est faible, que plusieurs « bonnes bactéries » se transforment en bactéries pathogènes pour vous, causant le déséquilibre du microbiote intestinal.

        Cependant, il existe des symptômes généraux qui lancent généralement l’alerte en cas d’un mauvais microbiote.

        Ces symptômes sont, dans la plupart des cas, des flatulences, des diarrhées, des syndromes d’irritations du colon, des ballonnements ou un transit qui se trouve très perturbé. Les symptômes peuvent se ressentir après la consommation d’aliments particuliers ou après les repas en général.

        Causes plausibles d’un déséquilibre du microbiote intestinal

        Les causes d’un déséquilibre du microbiote intestinal sont nombreuses. Entre autres, un déséquilibre du microbiote intestinal peut être causé par une alimentation déséquilibrée et pauvre en probiotiques, par la consommation de tabac ou d’alcool, ou par la pollution.

        Un déséquilibre du microbiote intestinal peut également se produire à la suite de la prise d’antibiotiques, d’une fluctuation des hormones ou d’un long moment de stress.

        Comment rééquilibrer le microbiote intestinal ?

        La restauration de l’équilibre du microbiote dépend fortement de votre alimentation. Pour repousser les mauvaises bactéries, il faut obligatoirement consommer des aliments riches en probiotiques.

        Les probiotiques sont un ensemble de « bons » microorganismes de type bactéries très utiles à l’équilibre de la flore intestinale.  Les aliments riches en probiotiques sont obtenus par lactofermentation (comme le yaourt, le lait ou les boissons de kéfir, le fromage ou tout autres aliment obtenus en utilisant des ferments lactiques).

        Pour mieux contrôler votre apport en probiotique, il est fortement recommandé de faire vos ferments lactiques (pour le yaourt, les fromages, etc.) ou vos aliments lactofermentés chez vous plutôt que de les acheter directement dans le commerce. Néanmoins, les probiotiques existent aussi sous la forme de gélules vendues en pharmacie.

        Les bénéfices des probiotiques pour l’organisme en général

        Bien que tous les probiotiques soient bénéfiques pour l’organisme, il en existe divers types dont l’emploi peut varier en fonction des maux dont vous souffrez. Cependant, les probiotiques d’une manière générale permettent de :

        • Lutter contre les troubles digestifs

        Les troubles digestifs (la diarrhée, la constipation, les ballonnements, douleurs abdominales, etc.) sont habituellement dus à un déséquilibre du microbiote intestinal (flore intestinale). Or, les probiotiques sont des cocktails de microorganismes très réputés pour rééquilibrer la flore intestinale.

        • Réduire les risques de diarrhées à la suite d’une prise d’antibiotiques

        Les antibiotiques, une fois dans l’organisme, détruisent les bonnes comme les mauvaises bactéries. Cette destruction massive des « bonnes bactéries » peut avoir pour conséquence la diarrhée. En faisant une cure de probiotiques après la prise d’antibiotiques, vous faites également le plein de bonne bactérie essentiel à l’équilibre de votre microbiote intestinal.

        • Contrer certaines intolérances au lactose

        Les intolérances au lactose sont généralement dues à une déficience de lactase chez les personnes intolérantes. Une cure de probiotiques permettra à la personne souffrant de cette déficience de transformer le lactose en lactase plus digeste pour l’organisme.

        • Renforcer les défenses immunitaires

        Les probiotiques ont la propriété d’édifier une grande barrière contre toutes les attaques extérieures possibles. Ils protègent ainsi l’organisme des organismes pathogènes et renforcent par la même occasion les défenses immunitaires de l’organisme.

        Où pouvez-vous trouver des probiotiques naturels ?

        Bien que les probiotiques soient disponibles dans le commerce sous forme de compléments alimentaires, il est par ailleurs possible de les trouver naturellement dans certains aliments. Les principaux aliments riches en probiotiques essentiels à votre santé sont :

        • Le lait fermenté et les aliments obtenus après une fermentation lactique : ils contiennent des probiotiques tels que les bifidobactéries et les lactobactéries qui permettent d’améliorer le transit intestinal, d’éliminer les parasites intestinaux et de régénérer les membranes de l’intestin. Si toutefois vous n’aimez pas le lait fermenté, vous pouvez consommer du yaourt ou d’autres aliments lactofermentés comme le chou fermenté.
        • Le kéfir : le kéfir est connu pour ses propriétés probiotiques depuis l’antiquité. En effet, des grains de kéfir consommé avec du lait (de vache ou de chèvre) entrainent la production de lactobacilles. Grâce à ces derniers, le kéfir permet non seulement d’améliorer la digestion, mais aussi de faciliter la tolérance au lactose.
        • Le kombucha : il s’agit d’une boisson obtenue à la suite d’un processus de fermentation. C’est une bonne composition de bactéries, d’enzymes et de levures indispensables à la production d’acides organiques importants pour l’organisme.
        • Le pain au levain : il est obtenu par fermentation de la farine et contient donc des bactéries lactiques comme le yaourt, le lait fermenté, etc.
        • La levure de bière : elle peut être utilisée en étant chauffée (non vivante)ou non (vivante, donc active). Dans les deux cas, il s’agit d’une source de probiotiques puissante très utile pour régénérer la flore intestinale.

        Qu’est-ce que l’obésité (ou surpoids) et quelles sont ses causes ?

        L’obésité est définie comme une accumulation excessive ou anormale de tissus adipeux prédisposant les sujets à de sérieux problèmes de santé tels que les maladies cardiovasculaires, l’hypertension, le diabète, le cancer du côlon ou même, le cancer du sein dans certains cas. Psychologique, l’obésité peut créer des maladies comme la dépression chez les individus. C’est une maladie assez complexe (l’un des grands facteurs de décès dans le monde) qui peut toucher tout le monde (homme, femme, enfants).

        L’obésité se décèle dans un premier temps sur la base de l’indice de masse corporelle (IMC) chez les individus. Aujourd’hui, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) considère que les personnes avec un IMC supérieur à 30 sont obèses. Pour obtenir l’IMC, il suffit de diviser le poids de la personne en kilogramme par sa taille au carré. Toutefois, il est important d’avoir à l’esprit que des examens médicaux complémentaires sont utiles pour conclure à l’obésité. Il est également recommandé de mesurer le tour de taille et le taux de graisse pour évaluer la répartition de la graisse et le type de tissus adipeux.  L’obésité peut avoir plusieurs causes dont les principales sont :

        La prédisposition génétique

        L’obésité peut être héréditaire. En effet, chez des personnes génétiquement prédisposées elle peut se déclencher sans raison apparente, ou par des facteurs environnementaux comme le mode de vie (l’alimentation, le manque de sommeil, etc.).

        La sédentarité ou une pratique d’activité sportive inexistante ou insuffisante

        Les activités sportives permettent de bruler la graisse pour garder de la masse musculaire. Ainsi, une personne en manque de pratique d’activité sportive se prédispose à une accumulation excessive de graisse et donc, à l’obésité. Les personnes qui font par exemple un travail qui leur demande de rester assises toute la semaine sont beaucoup prédisposées.

        Le comportement alimentaire : consommation excessive d’aliments caloriques

        Le comportement alimentaire est l’un des facteurs capitaux qui prédisposent à l’obésité. La consommation excessive d’aliments caloriques entraine également une accumulation de graisse prédisposant également à l’obésité.

        Chez les enfants, l’obésité peut être due à une insuffisance de sommeil ou des problèmes familiaux. Plusieurs études montrent par ailleurs que le temps passé devant la télévision chez les enfants peut prédisposer ces derniers à l’obésité.

        Quelle est la relation qui existe entre microbiote intestinal et obésité ou surpoids ?

        Des études récentes menées à l’aide de techniques moléculaires très avancées ont révélé que 80 % à 90 % des bactéries qui constituent le microbiote intestinal humain (flore intestinale) sont des Phyla, des Actinobactéries et des Protéobactéries.

        • Les Phyla de la flore intestinale sont au nombre de deux : le genre Phylum bacteroidetes et le genre Phylum firmicutes. Les Phylums bacteroidetes regroupent les Bactéroïdes vulgatus et les Prevotella tandis que les Phylums fimicutes regroupent les clostridiums, les enterococcus, les lactobacillus et les Ruminococcus ;
        • Les Actinobactéries, en ce qui les concerne, regroupent uniquement les Bifidobacterium ;
        • Enfin, les Protéobactéries regroupent les Heliobacter et les Esherichia.

        Un déséquilibre du microbiote intestinal observé chez les personnes obèses ou prédisposées à l’obésité

        Plusieurs tests scientifiques ensuite réalisés sur des selles de personnes obèses ont montré que la composition du microbiote intestinal chez ces personnes était complètement différente de la composition du microbiote observé chez le groupe contrôle (groupe témoin lors de la réalisation des tests). En effet, les résultats des tests effectués chez les patients obèses ont conduit à conclure que les bactéries du genre Bifidobacterium et bactéroïdes vulgatus étaient très peu représentés dans le microbiote intestinal de personnes souffrant de l’obésité.

        D’autres tests ont également montré une composition très abaissée de phylum firmicutes dans le microbiote intestinal des personnes obèses. Ces résultats sont tous contraires à ce qui est observé chez des sujets sains. Ainsi, la composition du microbiote chez les personnes obèses ou prédisposées à l’obésité est nettement différente de ce qui s’observe chez des personnes saines. Un microbiote intestinal déséquilibré favorise donc l’obésité.

        C’est dire qu’en effet, microbiote intestinal et obésité partagent une relation bien plus étroite que ce que l’on pense. Il n’est pas possible de parler d’obésité sans parler du microbiote intestinal.

        Une relation existante entre la composition du microbiote et la régulation de la prise alimentaire

        Les scientifiques ont montré qu’après un repas, le microbiote intestinal endogène (propre à l’individu) génère un satiétogène physiologique qui se développe par la suite dans l’organisme. Pour les scientifiques, ce satiétogène est responsable de la sensation de satiété que l’on ressent après avoir mangé. Cela leur a permis de conclure qu’un déséquilibre du microbiote endogène (également observé chez les personnes obèses ou prédisposées à l’obésité) peut influencer, de façon significative, le comportement alimentaire chez l’Homme.

        En effet, les perturbations de l’équilibre du microbiote observées chez les personnes obèses empiètent sur la production de ce satiétogène physiologique. Cela n’a d’autre conséquence qu’une consommation excessive d’aliments et donc, de calorie à la base de l’obésité.

        Relation entre la composition du microbiote intestinal et les complications de l’obésité

        Des études existantes ont permis de comprendre que chez les personnes dont le microbiote intestinal est déséquilibré ou appauvri en « bons microorganismes », les bactéries ayant des propriétés anti-inflammatoires sont considérablement réduites alors que celles qui favorisent l’inflammation sont en grand nombre. Ce phénomène est fortement impliqué dans le développement de l’insulinodépendance chez les personnes obèses.

        Outre ce premier fait, il a été démontré que les personnes dont le microbiote intestinal est peu diversifié (comme chez les Personnes obèses ou prédisposées à l’obésité) présentent aussi une élévation de certains acides aminés dans le sang. Ces acides aminés (notamment la phénylalanine, la valine, la leucine et l’isoleucine) sont produits par des bactéries du microbiote intestinal et sont considérés comme des marqueurs du risque d’insulinorésistance ou de diabète de type 2.

        Dans le même temps, chez des personnes avec un microbiote intestinal équilibré, il a été noté des taux de glycémies basses, une production très moindre de composés pro-inflammatoire, et des acides aminés précédemment cités dans l’organisme. Ainsi, le microbiote, en plus d’être intimement lié au développement de l’obésité, joue également un rôle important dans son évolution et sa complication.

        Peut-on prévenir ou traiter l’obésité ou le surpoids en agissant sur le microbiote intestinal ?

        Puisque l’obésité est liée à l’état du microbiote intestinal du sujet, il est possible de le prévenir ou même de le traiter toujours en agissant sur le microbiote intestinal. Pour ce faire, la consommation de probiotiques est vivement conseillée. La consommation de probiotiques par les personnes obèses ou prédisposées à l’obésité permettra, en effet, de remédier un tant soit peu au déséquilibre du microbiote, responsable de l’affection. Cette technique est encore limitée. Cependant, il s’agit de l’unique solution permettant d’agir directement sur le microbiote.

        Comment choisir les bons probiotiques pour lutter contre l’obésité ?

        Avant de choisir des probiotiques pour les personnes prédisposées à l’obésité ou souffrant déjà de l’affection, il faut mener plusieurs tests. Les tests permettront d’avoir une idée exacte de l’étendue du déséquilibre de la flore intestinal et surtout, de connaitre les bactéries qui sont en déficit. Cela permettra de cibler spécifiquement les besoins de la personne malade (ou prédisposée) et ainsi, de faire un bon traitement. Cependant, il est recommandé de privilégier des probiotiques naturels et simples. Il convient donc de consulter un médecin avant de vous lancer dans la prise de probiotiques si vous êtes prédisposé ou déjà obèse.

        Il est aujourd’hui indéniable que le microbiote intestinal joue un rôle capital dans la survenue de l’obésité. Néanmoins, beaucoup d’études restent à mener pour parfaire la théorie de l’efficacité d’un apport de probiotiques pour la guérison et la prévention de l’obésité chez l’Homme.

         

        Contacter l’autrice, pour une demande de rédaction:

            Vendre sa maison face à la montée des eaux

            Vendre sa maison face à la montée des eaux

            HAUSSE DU NIVEAU DE LA MER: FAUT-IL VENDRE SA MAISON ?

            Vendre sa maison avant la montée des eaux ? La question mérite d’être posée si vous habitez près des côtes ou d’un fleuve. En effet, dans une étude publiée dans la revue Nature Climate Change le lundi 29 août 2022, les scientifiques affirment que les prévisions de la hausse du niveau de la mer sont largement sous-estimées. La fonte au Groenland rend donc inévitable une forte élévation de la mer. Alors, face à ce constat: faut-il vendre ? Faut-il déménager ?

            Résultat de cette étude: Les glaciologues en sont arrivés à la conclusion que le réchauffement actuel allait entraîner au minimum une perte de 3,3 % du volume de la calotte au Groenland, ce qui se traduit par une augmentation de 27,4 centimètres du niveau de la mer. Ca ne parait pas beaucoup en lisant cet article, mais c’est énorme.

            Vendre avant que votre bien immobilier ne soit plus vendable.

            Nantes sous l'eauAvant de se questionner, il peut être interessant de voir si votre bien immobilier se trouve sur une zone touchée par la montée du niveau de la mer. Cette carte pourra vous aider. Déjà, il faut comprendre que ne seront pas touchés seulement les habitants très proches des côtes. Si des coins du monde comme Madagascar seront relativement épargnés. Et ce ne sont pas les quelques mesurettes, bien qu’elles aient malgré tout de l’interêt, autour des énergies renouvelables qui feront radicalement changer les choses.

            Par exemple, la carte ci-contre vous montre qu’à Nantes, qui se trouve à une cinquantaine de kilomètres de la côte Atlantique, la montée des eaux sera bien visible jusque dans le centre ville ! Certains quartiers entiers auront les pieds dans l’eau continuellement ou de façon saisonnière.

            Cette hausse est prévue pour les quelques décénies à venir. Si vous pourriez vous sentir a priori peu concerné par cette hausse, en vous disant par exemple “J’ai 50 ans, le temps que ça monte, je serai déjà mort!”. Peut-être, effectivement. Mais peut-être pas.

            Pensons à nos enfants, nos héritiers

            Effectivement, ce n’est pas demain matin ou le mois prochain que vous aurez les pieds dans l’eau. Mais lorsque l’on fait l’acquisition d’une maison, en théorie, ce n’est pas pour 3 ou 4 ans. On en prend pour 20 ou 30 ans et on sait que ce bien là constituera par ailleurs un capital pour nos enfants. Mais dans 40 ou 50 ans, l’eau sera là, quelque soit notre effort collectif pour diminuer les émissions de CO2. Et 40 ans, aux yeux de vos héritiers, c’est demain.

            Que pensent les professionnels de l’immobilier de la montée du niveau de la mer ?

            L’agent immobilier est d’abord là pour faire du business. Il saura parfaitement alarmer le vendeur et dédramatiser la situation, voire la taire, avec l’acheteur. Son business est en jeu. Il dira à l’acheteur de vendre au plus vite précisant que dans 5 ans, ce sera trop tard et à l’acheteur, il dira forcément que la plage est encore loin !

            Le rôle de la presse dans la montée du niveau de la mer

            Pour les français que nous sommes, la hausse du niveau de la mer est un concept vague (sans jeu de mot). De mémoire d’être humain, on n’a jamais vu nos côtes et nos fleuves grimper aussi haut, même avec une tempête et un cohéficient de marée important. Et c’est la raison pour laquelle il est difficile de s’imaginer ce que ce sera. Si on vous parle d’un incendie, tout le monde à déjà vu une habitation détruite par les flammes. Mais La Baule, Calais ou Montpellier sous l’eau de façon permanente… On en rit !

            Pour le moment, la presse ne fait que diffuser des rapports de scientifiques, interroger des experts, diffuser des comptes-rendu du GIEC et cette information passe “comme une lettre à la Poste” parmi d’autres sujets. Mais le jour où une presse locale comme Ouest-France par exemple, diffusera des articles, preuves et cartes à l’appui, ville par ville, de la montée des eaux, ce sera “panique à bord”. Et sans paniquer, c’est aujourd’hui que l’on doit se décider à vendre, ou du moins à réfléchir assez vite.

            L’impact sera visible même très loin des côtes

            D’après des recherches publiées le 15 février 2022, le niveau des océans s’élève donc de plus en plus vite et devrait gagner 30 cm d’ici à 2050. Dans un peu plus de 25 ans… Environ 300 millions de personnes seront donc confrontées à des submersions marines (inondations côtières) au moins une fois par an d’ici 2050, dont 1 million rien qu’en France métropolitaine. Cela se traduit forcément par ce même million d’habitants qui devront être logés ailleurs, agrandissant des villes pourtant déjà suffocantes ou des campagnes qui seront rongées, au détriment des cultures pour nous nourir…

            Alors, vendre sa maison ou investir dans des palmes ?

            Face à la hausse du niveau des océans, faut-il vendre sa maison ? Déménager ? 1 million de français auront bientôt les pieds dans l’eau. Et on ferme les yeux…

            En savoir plus avec ce document de “La montée du niveau de la mer : conséquences et anticipations d’ici 2100″