Les erreurs à éviter lors d’une refonte de site web !

Les erreurs à éviter lors d’une refonte de site web !

Il est très important de bien planifier et préparer une refonte de site web avant d’entamer le projet. Cela peut consister à analyser le trafic actuel, les sources de référencement, la navigation sur le site et les contenus. Il est également important de déterminer clairement les objectifs du projet afin que toutes les parties impliquées soient sur la même page. Une autre erreur à éviter est de ne pas prendre en compte l’expérience utilisateur (UX) lors de la conception du nouveau site Web. Une bonne UX permet aux visiteurs d’interagir avec votre marque et vous aide à fidéliser vos clients. Enfin, il ne faut pas oublier que votre site Web doit être compatible avec tous les navigateurs et appareils mobiles pour assurer un meilleur référencement et une meilleure expérience utilisateur.

6 étapes indispensables à la refonte de votre site web

La refonte d’un site web nécessite une préparation minutieuse. Pour réussir votre projet, votre méthodologie de refonte de site web doit respecter au minimum ces 6 étapes  :

1. Établir un plan et définir les objectifs

Avant de commencer, prenez le temps de définir clairement vos objectifs et votre plan d’actions pour atteindre ceux-ci. Quels sont les points à améliorer ? Quel design souhaitez-vous ? Quelles fonctionnalités ajouter ? Déterminez tous ces aspects en amont afin de ne pas perdre du temps par la suite.

2. Choisissez le bon CMS

Choisissez un CMS qui répondra aux besoins actuels et futurs du site web que vous souhaitez créer ou modifier. Il est important que ce système soit facile à utiliser, personnalisable et adaptable selon l’envergure des modifications à venir sur le long terme.

3. Créez une maquette graphique

Crée une maquette graphique qui sera la base visuelle du projet final. Elle doit être ergonomique, intuitive et attrayante visuellement afin qu’elle corresponde parfaitement aux attentes des internautes sur votre plateforme web.

4. Intégrez le contenu requis

Intégrez tout le contenu auquel vous avez pensé auparavant (textes, images etc.), mais assurerez-vous qu’il ne soit ni trop dense ni trop vide, car cela peut nuire à l’expérience utilisateur globale sur votre site internet.

5. Testez régulièrement

Testez fréquemment la version définitive avant sa sortie officielle afin d’être certain qu’aucun bug n’est présent ou encore que tout fonctionne correctement (pages accessibles depuis les différents navigateurs).

6. Lancement officiel

Après avoir effectué toutes les modifications nécessaires au bon fonctionnement du site internet, il est maintenant temps de procéder au lancement officiel !

Comment éviter les erreurs lors d’une refonte web ?

Lors d’une refonte web, il est important de prendre le temps nécessaire pour bien évaluer le site existant et établir une stratégie claire. Une bonne pratique consiste à réaliser un audit sur les performances actuelles du site et à identifier les points d’amélioration possibles. Cela permet de définir un plan d’action clair qui, si suivi correctement, devrait aider à minimiser les erreurs.

La documentation est un autre outil essentiel pour réduire le risque d’erreurs lors de la refonte du site Web. Il est important que tous ceux qui travaillent sur le projet soient conscients des normes et des pratiques courantes en matière de conception et de développement Web. Il faut que chacun puisse y contribuer efficacement sans craindre des erreurs ou des retards inutiles.

Enfin, il peut être utile de tester systématiquement chaque changement avant qu’il ne soit mis en production afin d’identifier rapidement tout problème potentiel qui aurait pu passer inaperçu jusqu’à ce moment-là. Les tests automatisés sont particulièrement utiles pour vérifier la compatibilité croisée entre navigateurs ainsi que la qualité du code généré par le développeur ou l’intégrateur web.

Quels sont les pièges à éviter pour une refonte réussie ?

La refonte d’un site web peut être une tâche intimidante et fastidieuse. Cependant, en évitant certains pièges, elle peut s’effectuer avec succès et offrir des résultats satisfaisants. Les principaux pièges à éviter pour une refonte réussie sont les suivants : l’absence de planification, l’utilisation de technologies obsolètes et la mauvaise organisation du contenu.

Tout d’abord, il est important de bien planifier le projet avant le début des travaux afin d’établir un calendrier clair et précis pour chaque étape du processus. Une bonne planification permet non seulement aux concepteurs et programmeurs d’être plus efficaces, mais aussi aux utilisateurs finaux d’avoir une meilleure expérience sur le site web. De plus, elle permet de vérifier que les objectifs initiaux ont été atteints à la fin du projet.

De plus, il est essentiel que les technologies utilisées soient à jour afin que le site web fonctionne correctement sur tous les appareils et navigateurs actuels, sans problème majeur ou erreur technique qui puisse nuire à l’expérience utilisateur finale. Lorsqu’il s’agit de technologie Web, rester au courant des tendances actuelles est crucial pour obtenir un produit final performant qui répond aux attentes modernes des consommateurs numériques.

Enfin, une bonne organisation du contenu est nécessaire. Cela facilite la navigation parmi les différents menus ou sections proposés sur le site web sans confusion ni erreur possible chez l’utilisateur final au moment de sa visite. Il existe différents outils permettant un classement intuitif des informations affichées sur votre site web, ce qui augmentera sa navigabilité en simplifiant son accès par rapport à ce qu’elle offre.

Les meilleures pratiques pour une méthodologie de refonte efficace

Les meilleures pratiques pour une méthodologie de refonte efficace sont multiples. La première est de bien comprendre le contexte dans lequel la refonte se déroule. Il est important d’analyser les motivations et les objectifs du projet afin de pouvoir définir des stratégies et des solutions adéquates. Une fois cette étape réalisée, il convient d’identifier les parties prenantes ainsi que leurs besoins spécifiques, puis de développer un plan opérationnel qui intègre tous ces éléments.

Lorsqu’une mise à jour technologique est nécessaire, il convient d’effectuer une analyse approfondie pour s’assurer que la solution choisie soit adaptée aux exigences du projet et à l’environnement existant. Il est également essentiel de prendre en compte l’impact sur l’utilisateur final et sur les processus actuels. Par exemple, si la refonte implique un changement profond des processus organisationnels ou une nouvelle interface utilisateur, il sera nécessaire de former correctement le personnel concerné. Ou encore mettre en place des outils permettant aux utilisateurs finaux d’adopter facilement la solution proposée.

Enfin, pour garantir un résultat satisfaisant, il faut veiller à ce que toutes les phases du projet soient bien documentées et communiquer clairement avec toutes les parties prenantes afin qu’elles puissent suivre l’avancement du travail effectué à chaque étape. Les bonnes pratiques en matière de gestion des risques doivent être respectée. Par exemple, identifier clairement quels sont les risques liés au projet avant son commencement permettront ensuite aux responsables du projet d’être vigilants durant son déroulement et donc plus réactifs face aux aléas qui peuvent survenir inopinés.

  • méthodologie refonte site web
  • méthodologie refonte site web
Créer une base de données

Créer une base de données

Créer une base de données chez OVH

Comment créer une base de données chez OVH pour un site WordPress ou Joomla! ?

Mais d’abord, qu’est-ce qu’une base de données pour mon site web ?

Créer un site web impose de créer une base de données. Une base de données est un système de gestion de données qui permet de stocker, de classer et de manipuler des informations de manière organisée. Elle peut être utilisée pour stocker de nombreux types de données, comme des documents, des images, des vidéos, des enregistrements audio et bien plus encore. Tout site web dispose aujourd’hui d’une base de données hébergée sur un serveur. Une base de données est généralement utilisée pour stocker des données structurées, c’est-à-dire des données organisées de manière à faciliter leur recherche et leur utilisation.

Il existe plusieurs types de bases de données, chacun adapté à des utilisations spécifiques. Par exemple, les bases de données relationnelles sont conçues pour stocker des données structurées sous forme de tables, avec des relations définies entre elles. Les bases de données NoSQL, en revanche, sont conçues pour stocker des données non structurées ou semi-structurées, comme des documents, des images ou des enregistrements audio.

Il existe également des bases de données en ligne, appelées bases de données en nuage, qui sont hébergées sur des serveurs distants et accessibles via Internet. Ces bases de données sont gérées par des fournisseurs de services en nuage, qui proposent généralement des plans tarifaires en fonction de l’utilisation de la base de données. Et c’est donc ce type de base de données là qui nous intéresse.

Un cms peut-il créer une base de données automatiquement

Oui, un système de gestion de contenu (CMS) peut créer une base de données automatiquement en utilisant un script d’installation lors de son installation. La plupart des CMS populaires, tels que WordPress, Joomla et Drupal, disposent d’un script d’installation qui vous guide à travers le processus de configuration de la base de données et de l’installation du CMS. Une fois que vous avez suivi les instructions de l’assistant d’installation, le CMS créera automatiquement la base de données et y stockera les informations nécessaires pour faire fonctionner le site Web. Si vous avez besoin d’aide pour installer un CMS ou créer une base de données, n’hésitez pas à me poser des questions.

Dans ce tuto, nous allons apprendre à créer une base de données MySQL chez OVH.

Pourquoi créer une base de données pour mon site WordPress ?

Voir la video:

La base de données est le cerveau du site internet. Indispensable pour (presque) tout site web, elle est indissociable d’un site WordPress ou Joomla et tout autre CMS. La BDD permet non seulement de gérer de nombreuses fonctionnalités mais également de stocker du texte, des liens de photos (et autres objets multimédia) ainsi que la liste des utilisateurs et leurs mots de passe par exemple. WordPress intégrant de base de nombreuses fonctionnalités, il est donc impossible d’installer ce CMS sans avoir au préalable créé une base de données.

L’installation de la Base de données chez OVH

Création de base de données OVHTout se passe encore une fois dans l’espace client OVH. Pour créer une base de données, il faut donc être connecté à son espace client et avoir préalablement hébergé le site chez OVH. Sélectionnez le site hébergé que vous voulez relier à la base de données. Cette base sera utilisée que ce site et seulement pour ce site. De préférence tout du moins.

Accèdez aux options de Database grâce à l’onglet « Bases de données ». Cliquez sur « Créer une base de 2tapes de création de BDD OVHdonnées » comme indiqué sur l’image. Tout hébergement de base chez l’hébergeur OVH comprend une Base de données au minimum de 100 Mo. Si besoin, dans l’avenir, vous pourrez augmenter la capacité de cette BDD. Mais 100Mo est nettement suffisant pour commencer.

L’onglet de création s’ouvre alors et vous devrez suivre les deux ou trois étapes suivantes. Si tout peut être choisi par défaut (souvent les meilleures options) il est toutefois à noter que si OVH te le propose, il est préférable de choisir « MYSQL » plutôt que « PostgreSQL ». Vous devrez vous créer un nom d’utilisateur et un mot de passe. De préférence pour ce dernier, choisisez un mélange de majuscules et minuscules ainsi q’un ou deux chiffres. Un mot de passe comme le prénom de votre amoureuse est à proscrire d’office. Mais un truc du style hY78m6Pq45 est un bon choix…

Vous recevrez par mail votre identifiant, le nom de ta base et l’adresse du serveur de la base de données. Mais vous ne recevrez pas le mot de passe! À vous de vous débrouiller pour vous en souvenir !

La Base de données est désormais créée et prête à être utilisée pour votre site WordPress ou Joomla. Vous pouvez donc désormais envoyer les fichiers en FTP sur votre hébergement et commencer l’installation de WordPress.