Les erreurs à éviter lors d’une refonte de site web !

Les erreurs à éviter lors d’une refonte de site web !

Il est très important de bien planifier et préparer une refonte de site web avant d’entamer le projet. Cela peut consister à analyser le trafic actuel, les sources de référencement, la navigation sur le site et les contenus. Il est également important de déterminer clairement les objectifs du projet afin que toutes les parties impliquées soient sur la même page. Une autre erreur à éviter est de ne pas prendre en compte l’expérience utilisateur (UX) lors de la conception du nouveau site Web. Une bonne UX permet aux visiteurs d’interagir avec votre marque et vous aide à fidéliser vos clients. Enfin, il ne faut pas oublier que votre site Web doit être compatible avec tous les navigateurs et appareils mobiles pour assurer un meilleur référencement et une meilleure expérience utilisateur.

6 étapes indispensables à la refonte de votre site web

La refonte d’un site web nécessite une préparation minutieuse. Pour réussir votre projet, votre méthodologie de refonte de site web doit respecter au minimum ces 6 étapes  :

1. Établir un plan et définir les objectifs

Avant de commencer, prenez le temps de définir clairement vos objectifs et votre plan d’actions pour atteindre ceux-ci. Quels sont les points à améliorer ? Quel design souhaitez-vous ? Quelles fonctionnalités ajouter ? Déterminez tous ces aspects en amont afin de ne pas perdre du temps par la suite.

2. Choisissez le bon CMS

Choisissez un CMS qui répondra aux besoins actuels et futurs du site web que vous souhaitez créer ou modifier. Il est important que ce système soit facile à utiliser, personnalisable et adaptable selon l’envergure des modifications à venir sur le long terme.

3. Créez une maquette graphique

Crée une maquette graphique qui sera la base visuelle du projet final. Elle doit être ergonomique, intuitive et attrayante visuellement afin qu’elle corresponde parfaitement aux attentes des internautes sur votre plateforme web.

4. Intégrez le contenu requis

Intégrez tout le contenu auquel vous avez pensé auparavant (textes, images etc.), mais assurerez-vous qu’il ne soit ni trop dense ni trop vide, car cela peut nuire à l’expérience utilisateur globale sur votre site internet.

5. Testez régulièrement

Testez fréquemment la version définitive avant sa sortie officielle afin d’être certain qu’aucun bug n’est présent ou encore que tout fonctionne correctement (pages accessibles depuis les différents navigateurs).

6. Lancement officiel

Après avoir effectué toutes les modifications nécessaires au bon fonctionnement du site internet, il est maintenant temps de procéder au lancement officiel !

Comment éviter les erreurs lors d’une refonte web ?

Lors d’une refonte web, il est important de prendre le temps nécessaire pour bien évaluer le site existant et établir une stratégie claire. Une bonne pratique consiste à réaliser un audit sur les performances actuelles du site et à identifier les points d’amélioration possibles. Cela permet de définir un plan d’action clair qui, si suivi correctement, devrait aider à minimiser les erreurs.

La documentation est un autre outil essentiel pour réduire le risque d’erreurs lors de la refonte du site Web. Il est important que tous ceux qui travaillent sur le projet soient conscients des normes et des pratiques courantes en matière de conception et de développement Web. Il faut que chacun puisse y contribuer efficacement sans craindre des erreurs ou des retards inutiles.

Enfin, il peut être utile de tester systématiquement chaque changement avant qu’il ne soit mis en production afin d’identifier rapidement tout problème potentiel qui aurait pu passer inaperçu jusqu’à ce moment-là. Les tests automatisés sont particulièrement utiles pour vérifier la compatibilité croisée entre navigateurs ainsi que la qualité du code généré par le développeur ou l’intégrateur web.

Quels sont les pièges à éviter pour une refonte réussie ?

La refonte d’un site web peut être une tâche intimidante et fastidieuse. Cependant, en évitant certains pièges, elle peut s’effectuer avec succès et offrir des résultats satisfaisants. Les principaux pièges à éviter pour une refonte réussie sont les suivants : l’absence de planification, l’utilisation de technologies obsolètes et la mauvaise organisation du contenu.

Tout d’abord, il est important de bien planifier le projet avant le début des travaux afin d’établir un calendrier clair et précis pour chaque étape du processus. Une bonne planification permet non seulement aux concepteurs et programmeurs d’être plus efficaces, mais aussi aux utilisateurs finaux d’avoir une meilleure expérience sur le site web. De plus, elle permet de vérifier que les objectifs initiaux ont été atteints à la fin du projet.

De plus, il est essentiel que les technologies utilisées soient à jour afin que le site web fonctionne correctement sur tous les appareils et navigateurs actuels, sans problème majeur ou erreur technique qui puisse nuire à l’expérience utilisateur finale. Lorsqu’il s’agit de technologie Web, rester au courant des tendances actuelles est crucial pour obtenir un produit final performant qui répond aux attentes modernes des consommateurs numériques.

Enfin, une bonne organisation du contenu est nécessaire. Cela facilite la navigation parmi les différents menus ou sections proposés sur le site web sans confusion ni erreur possible chez l’utilisateur final au moment de sa visite. Il existe différents outils permettant un classement intuitif des informations affichées sur votre site web, ce qui augmentera sa navigabilité en simplifiant son accès par rapport à ce qu’elle offre.

Les meilleures pratiques pour une méthodologie de refonte efficace

Les meilleures pratiques pour une méthodologie de refonte efficace sont multiples. La première est de bien comprendre le contexte dans lequel la refonte se déroule. Il est important d’analyser les motivations et les objectifs du projet afin de pouvoir définir des stratégies et des solutions adéquates. Une fois cette étape réalisée, il convient d’identifier les parties prenantes ainsi que leurs besoins spécifiques, puis de développer un plan opérationnel qui intègre tous ces éléments.

Lorsqu’une mise à jour technologique est nécessaire, il convient d’effectuer une analyse approfondie pour s’assurer que la solution choisie soit adaptée aux exigences du projet et à l’environnement existant. Il est également essentiel de prendre en compte l’impact sur l’utilisateur final et sur les processus actuels. Par exemple, si la refonte implique un changement profond des processus organisationnels ou une nouvelle interface utilisateur, il sera nécessaire de former correctement le personnel concerné. Ou encore mettre en place des outils permettant aux utilisateurs finaux d’adopter facilement la solution proposée.

Enfin, pour garantir un résultat satisfaisant, il faut veiller à ce que toutes les phases du projet soient bien documentées et communiquer clairement avec toutes les parties prenantes afin qu’elles puissent suivre l’avancement du travail effectué à chaque étape. Les bonnes pratiques en matière de gestion des risques doivent être respectée. Par exemple, identifier clairement quels sont les risques liés au projet avant son commencement permettront ensuite aux responsables du projet d’être vigilants durant son déroulement et donc plus réactifs face aux aléas qui peuvent survenir inopinés.

  • méthodologie refonte site web
  • méthodologie refonte site web
Créer une base de données

Créer une base de données

Créer une base de données chez OVH

Comment créer une base de données chez OVH pour un site WordPress ou Joomla! ?

Mais d’abord, qu’est-ce qu’une base de données pour mon site web ?

Créer un site web impose de créer une base de données. Une base de données est un système de gestion de données qui permet de stocker, de classer et de manipuler des informations de manière organisée. Elle peut être utilisée pour stocker de nombreux types de données, comme des documents, des images, des vidéos, des enregistrements audio et bien plus encore. Tout site web dispose aujourd’hui d’une base de données hébergée sur un serveur. Une base de données est généralement utilisée pour stocker des données structurées, c’est-à-dire des données organisées de manière à faciliter leur recherche et leur utilisation.

Il existe plusieurs types de bases de données, chacun adapté à des utilisations spécifiques. Par exemple, les bases de données relationnelles sont conçues pour stocker des données structurées sous forme de tables, avec des relations définies entre elles. Les bases de données NoSQL, en revanche, sont conçues pour stocker des données non structurées ou semi-structurées, comme des documents, des images ou des enregistrements audio.

Il existe également des bases de données en ligne, appelées bases de données en nuage, qui sont hébergées sur des serveurs distants et accessibles via Internet. Ces bases de données sont gérées par des fournisseurs de services en nuage, qui proposent généralement des plans tarifaires en fonction de l’utilisation de la base de données. Et c’est donc ce type de base de données là qui nous intéresse.

Un cms peut-il créer une base de données automatiquement

Oui, un système de gestion de contenu (CMS) peut créer une base de données automatiquement en utilisant un script d’installation lors de son installation. La plupart des CMS populaires, tels que WordPress, Joomla et Drupal, disposent d’un script d’installation qui vous guide à travers le processus de configuration de la base de données et de l’installation du CMS. Une fois que vous avez suivi les instructions de l’assistant d’installation, le CMS créera automatiquement la base de données et y stockera les informations nécessaires pour faire fonctionner le site Web. Si vous avez besoin d’aide pour installer un CMS ou créer une base de données, n’hésitez pas à me poser des questions.

Dans ce tuto, nous allons apprendre à créer une base de données MySQL chez OVH.

Pourquoi créer une base de données pour mon site WordPress ?

Voir la video:

La base de données est le cerveau du site internet. Indispensable pour (presque) tout site web, elle est indissociable d’un site WordPress ou Joomla et tout autre CMS. La BDD permet non seulement de gérer de nombreuses fonctionnalités mais également de stocker du texte, des liens de photos (et autres objets multimédia) ainsi que la liste des utilisateurs et leurs mots de passe par exemple. WordPress intégrant de base de nombreuses fonctionnalités, il est donc impossible d’installer ce CMS sans avoir au préalable créé une base de données.

L’installation de la Base de données chez OVH

Création de base de données OVHTout se passe encore une fois dans l’espace client OVH. Pour créer une base de données, il faut donc être connecté à son espace client et avoir préalablement hébergé le site chez OVH. Sélectionnez le site hébergé que vous voulez relier à la base de données. Cette base sera utilisée que ce site et seulement pour ce site. De préférence tout du moins.

Accèdez aux options de Database grâce à l’onglet « Bases de données ». Cliquez sur « Créer une base de 2tapes de création de BDD OVHdonnées » comme indiqué sur l’image. Tout hébergement de base chez l’hébergeur OVH comprend une Base de données au minimum de 100 Mo. Si besoin, dans l’avenir, vous pourrez augmenter la capacité de cette BDD. Mais 100Mo est nettement suffisant pour commencer.

L’onglet de création s’ouvre alors et vous devrez suivre les deux ou trois étapes suivantes. Si tout peut être choisi par défaut (souvent les meilleures options) il est toutefois à noter que si OVH te le propose, il est préférable de choisir « MYSQL » plutôt que « PostgreSQL ». Vous devrez vous créer un nom d’utilisateur et un mot de passe. De préférence pour ce dernier, choisisez un mélange de majuscules et minuscules ainsi q’un ou deux chiffres. Un mot de passe comme le prénom de votre amoureuse est à proscrire d’office. Mais un truc du style hY78m6Pq45 est un bon choix…

Vous recevrez par mail votre identifiant, le nom de ta base et l’adresse du serveur de la base de données. Mais vous ne recevrez pas le mot de passe! À vous de vous débrouiller pour vous en souvenir !

La Base de données est désormais créée et prête à être utilisée pour votre site WordPress ou Joomla. Vous pouvez donc désormais envoyer les fichiers en FTP sur votre hébergement et commencer l’installation de WordPress.

Transfert de fichiers

Transfert de fichiers

Comment transférer des fichiers sur un site ?

Dans ce cours, nous allons apprendre à effectuer un transfert de fichiers vers votre site web.

Mais avant de transférer des fichiers, il vous faut un espace d’hébergement et un nom de domaine. Vous pouvez également (si vous voulez vraiment chercher à comprendre et que vous aimez vous prendre la tête) chercher à comprendre ce qu’est un serveur web et comment fonctionnent les noms de domaines.

Voir la video:

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=aRJixmvjm0U[/embedyt]

Mais d’abord, effectuer un transfert de fichiers, ou transférer des fichiers: ça sert à quoi ? Vous ne l’avez peut-être pas remarqué (et là, je me pose vraiment des questions sur votre santé mentale) mais tous les sites que vous visitez ne se trouvent pas sur votre ordinateur… mais sur Internet.  Mais d’abord, c’est quoi Internet ? Une fois que vous avez compris grosso modo comment fonctionne Internet, vous avez bien compris que les pages web (contenus des sites internet) ne se trouvent pas stockés sur votre disque dur mais sur un espace d’hébergement, qui se trouve distant de votre ordinateur. Où ? On s’en fout. (Quoique). Mais tous ces sites web que vous visitez sont hébergés chez des hébergeurs comme OVH, 1and1, Gandi et autres Amen ou LWS.

Logiciel FTP gratuit pour envoyer des fichiers vers son espace d'hébergementAprès avoir lu ” Héberger un site internet: par où commencer ? “, vous pourrez donc commencer à effectuer un transfert de fichiers et donc envoyer les fichiers vers votre serveur. Pour faire simple, je vous propose d’utiliser FileZilla: le meilleur logiciel gratuit pour transférer les fichiers de votre disque dur vers votre site, sur votre espace d’hébergement. Compatible avec Windows, Linux ou Macintosh, inutile de vous ennuyer à télécharger un logiciel payant et de moins bonne qualité. FileZilla fait très bien son travail et ce, totalement gratuitement.

Ce dont vous avez besoin

Avant de faire un transfert de fichiers et d’utiliser FileZilla, vous devez disposer des éléments suivants :

  • Le logiciel (ou “client”) FileZilla, qui peut être téléchargé ici .
  • Vos identifiants de connexion que vous avez reçu de ton hébergeur.

Étape 1 – Collecte de détails FTP

Pour établir une connexion avec FileZilla, vous devez connaître les informations de connexion FTP. Sur OVH, ils se trouvent dans la section FTP ssh de votre panneau de contrôle sous la catégorie Hébergement . Aussi, lors de la souscription à votre offre d’hébergement mutualisé OVH, vous avez forcément reçu un e-mail suite à l’installation de ces services. Cet e-mail contient – entre autres – les identifiants FTP nécessaires. Ça se présente un peu comme ça:

Serveur ftp : ftp.cluster0XX.hosting.ovh.net
Login ou utilisateur : loginftp
Mot de passe : mDpFtP

Étape 2 – Gestionnaire de site dans Filezilla

Pour utiliser FileZilla et donc transférer des fichiers à votre hébergement, vous pouvez ajouter un site auquel se connecter. Il vous suffit alors d’ouvrir votre logiciel et d’accéder au Gestionnaire de sites juste sous le menu “fichier” dans la fenêtre de Filezilla.

filezilla gestionnaire sites

Étape 3 – Ajout d’un site au Gestionnaire de Sites

Comme vous n’êtes pas trop idiot, vous avez compris qu’il faut appuyer sur « Nouveau site » dans le Gestionnaire de Sites et remplir les informations demandées.

  • Vous devez entrer des identifiants tels que reçu par mail lors de la création du compte client.
  • Voici les infos à entrer sur Filezilla:
  • Hôte ” – En général vous pouvez utiliser votre domaine comme hôte en écrivant  ftp.votredomaine.com comme hôte.
  • Port ” – le port de données du serveur FTP. le port par défaut d’un FTP est 21. Toutefois, ce champ est facultatif.
  • Identifiant : Utilisateur FTP à utiliser lors de la connexion.
  • Mot de passe : Le mot de passe de l’utilisateur FTP

Vous devrez choisir le Type d’authentification et le définir sur Normal. Ensuite saisissez le nom d’utilisateur et le mot de passe.

Transférer des fichiers vers un serveurÉtape 4 – Connexion au serveur FTP

Une fois que toutes les informations renseignées, cliquer sur sur ” Connexion” ou ” OK ” pour se connecter au serveur.

Dès que vous êtes connecté, vous devrez pouvoir voir la liste des répertoires de votre serveur FTP. Dans le cas où il y ait une erreur et que la connexion soit refusée ou interrompue, demandez simplement de l’aide à votre hébergeur.

Généralement, vous devrez envoyer tes fichiers dans le répertoire racine qui porte le joli petit nom de “www”. C’est là que vous devez effectuer le transfert de fichiers et donc envoyer tous les fichiers sur votre FTP. Oui, mais quels fichiers ? Eh bien ça, c’est le sujet de “Faire un site: par où commencer” où on entre vraiment dans le vif du sujet !

filezilla connexion reussie

 

Pour aller plus loin dans le transfert de fichiers:

Le transfert de fichiers pour un site Web se réfère au processus de téléchargement et de téléversement de fichiers à partir d’un PC, d’un site web et donc vers un site Web. Le téléchargement de fichiers consiste à copier des fichiers de l’ordinateur du site Web sur l’ordinateur de l’utilisateur, tandis que le téléversement de fichiers consiste à copier des fichiers de l’ordinateur de l’utilisateur vers l’ordinateur du site Web.

Le transfert de fichiers est généralement effectué à l’aide de protocoles de transfert de fichiers tels que FTP (File Transfer Protocol), SFTP (Secure File Transfer Protocol) ou HTTP (Hypertext Transfer Protocol). Ces protocoles utilisent des logiciels spécialisés appelés clients FTP pour établir une connexion sécurisée entre l’ordinateur de l’utilisateur et le site Web.

Il existe de nombreux outils et services en ligne qui permettent de simplifier le processus de transfert de fichiers pour les sites Web. Par exemple, vous pouvez utiliser un gestionnaire de fichiers intégré à votre panneau de gestion de site Web (c’est le cas par exemple chez LWS) pour téléverser et télécharger des fichiers, ou utiliser un service de stockage en cloud comme Google Drive ou Dropbox pour stocker et partager des fichiers avec votre site Web.

Protéger les fichiers transférés vers et à partir de votre site Web contre les attaques de hackers et les virus informatiques est de toute importance. Vous devriez utiliser des protocoles de transfert de fichiers sécurisés, tels que SFTP ou HTTPS, et mettre en place des mesures de sécurité supplémentaires, comme la vérification de l’intégrité des fichiers et la mise à jour régulière de votre logiciel de sécurité.

Le transfert de fichiers est un élément clé de la gestion d’un site Web, car il vous permet de mettre à disposition du contenu pour vos utilisateurs, de télécharger des données de votre site et de synchroniser les fichiers entre différentes plateformes. Il est important de choisir le bon protocole de transfert de fichiers et les outils appropriés pour votre site afin de garantir une expérience fluide et sécurisée pour vos utilisateurs.

Il est également nécessaire de suivre les meilleures pratiques de gestion de fichiers, telles que l’utilisation de noms de fichiers descriptifs et l’organisation de vos fichiers de manière logique et cohérente, pour faciliter la gestion et la maintenance de votre site Web. Si vous utilisez un système de gestion de contenu (CMS), comme WordPress ou Joomla, il peut être utile de prendre le temps de se familiariser avec ces fonctionnalités de gestion de fichiers pour maximiser votre efficacité.

Il y a quelques points supplémentaires à prendre en compte lorsque vous gérez le transfert de fichiers pour votre site Web :

  • Limiter l’accès aux fichiers sensibles : vous devriez limiter l’accès aux fichiers sensibles, tels que les bases de données et les fichiers de configuration, aux personnes autorisées uniquement.
  • Garder vos fichiers à jour : il est important de mettre à jour régulièrement les fichiers de votre site, en particulier les fichiers de sécurité et de configuration, pour assurer la sécurité et la stabilité de votre site.
  • Sauvegarder vos fichiers : il est important de créer des sauvegardes de vos fichiers pour protéger votre site en cas de perte de données ou de problèmes de serveur. Vous pouvez utiliser un logiciel de sauvegarde ou un service de stockage en nuage pour créer des copies de vos fichiers.
  • Respecter les droits d’auteur : assurez-vous de respecter les droits d’auteur lorsque vous téléchargez ou téléversez des fichiers sur votre site. Ne téléchargez pas de fichiers protégés par des droits d’auteur sans l’autorisation de leur propriétaire.
  • Compression de fichiers : vous pouvez utiliser des outils de compression de fichiers pour réduire la taille des fichiers téléversés et rendre leur transfert plus rapide. Cela peut être particulièrement utile pour les fichiers volumineux, tels que les images ou les vidéos.
  • Transfert de fichiers en arrière-plan : vous pouvez utiliser des outils de téléversement en arrière-plan pour permettre aux utilisateurs de téléverser des fichiers sans avoir à attendre la fin du transfert. Cela peut améliorer l’expérience utilisateur de votre site.

Veillez à bien gérer le transfert de fichiers pour votre site Web afin de garantir une expérience fluide et sécurisée pour vos utilisateurs. En suivant les bonnes pratiques et en utilisant les outils et protocoles appropriés, vous pouvez gérer efficacement le transfert de fichiers pour votre site.

Conclusion pour le transfert de fichiers

Merci d’avoir suivi ce tutoriel ! 😉

Vous avez donc appris à configurer FileZilla et à vous connecter à votre serveur FTP. Vous êtes désormais en mesure de télécharger, envoyer et gérer tous les fichiers avec un seul outil : FileZilla. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à demander au support de votre hébergeur ou par mail.

Héberger un site internet

Héberger un site internet

Héberger un site internet: par où commencer ?

Pourquoi héberger un site web ?

N’importe quel site web que vous visitez doit être stocké quelque part. De la même façon que vos logiciels sont stockés sur votre PC, héberger un site est nécessaire pour qu’il puisse exister. Créer un site web doit forcément passer par l’hébergement sur des serveurs.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles quelqu’un pourrait vouloir héberger un site web :

  1. Pour partager des informations avec un public plus large. Par exemple, vous pourriez avoir un blog ou un site de portfolio pour présenter votre travail.
  2. Pour créer une présence en ligne pour une entreprise ou une organisation. Un site web peut être utilisé pour promouvoir les produits ou services de l’entreprise, communiquer avec les clients ou fournir des informations de contact.
  3. Pour créer un espace en ligne pour une communauté ou un groupe de personnes qui partagent des intérêts communs. Par exemple, vous pourriez créer un forum en ligne pour les amateurs de sport ou un site de rencontres pour les célibataires.
  4. Pour héberger un service en ligne, comme un jeu ou une application.

Il y a de nombreuses autres raisons pour lesquelles quelqu’un pourrait vouloir héberger un site web, mais celles-ci sont quelques exemples courants.

Choix de l’hébergement de site web

Les options pour l’hébergement de sites web sont nombreuses. Le choix dépend de plusieurs facteurs, tels que les besoins en matière de performances, de flexibilité, de coût et de gestion. Voici quelques-unes des options les plus courantes :

  1. Hébergement mutualisé : c’est une solution d’hébergement abordable qui convient aux sites web de petite à moyenne envergure. Votre site partage les ressources d’un serveur avec d’autres sites. C’est une option facile à utiliser et peu coûteuse, mais elle offre moins de contrôle et de flexibilité que d’autres options.
  2. Hébergement VPS (Virtual Private Server) : cette option permet d’avoir un serveur virtuel dédié, avec des ressources allouées de manière exclusive. C’est une option plus coûteuse que l’hébergement mutualisé, mais elle offre plus de flexibilité et de contrôle.
  3. Hébergement dédié : avec cette option, vous avez un serveur physique entièrement dédié à votre site. C’est une option très performante, mais elle nécessite une gestion plus avancée et est généralement plus coûteuse.
  4. Hébergement dans le cloud : cette option permet d’utiliser les ressources d’un réseau de serveurs en cloud pour héberger votre site. Cela peut offrir une haute disponibilité et une échelle facile, mais cela peut aussi être plus coûteux que les autres options.

Il est important de faire des recherches et de comparer les différentes options avant de choisir celle qui convient le mieux à vos besoins.

Pour aller plus loin:

Hébergement de site webLorsque vous naviguez sur Internet, vous avez bien compris qu’il n’y a pas un petit lutin qui habite votre ordi et qui écrit en direct le contenu de tout ce que vous avez envie de lire! Rassurez-moi… Donc, ce que vous lisez sur Internet est “stocké” quelque part. Pas sur votre ordi. Sur un disque dur distant que l’on appelle “serveur”.

Vous pourrez, au choix, construire l’arborescence de votre site et écrire toutes les pages sur votre ordi et l’envoyer ensuite sur un serveur ou alors, travailler directement sur votre site, en ligne. Si vous choisissez la première solution (ce qui ne serait pas vraiment mon choix), vous pouvez passer directement à mes cours et tutos sur la création de site web. Et vous pourrez revenir sur cette page ultérieurement. Mais si, sage que vous êtes (humhum) vous optez pour la deuxième solution, vous devrez choisir entre deux formules d’hébergement qui, généralement, sont proposées par la société d’hébergement. Pour ma part, j’ai choisi OVH pour héberger un site web. Leur sérieux, leur réactivité lors de soucis techniques, leur service client et… un tarif clair et lisible. (environ 50€ par an). À partir du moment où vous effectuez la demande d’hébergement pour héberger un site, plusieurs choix sont proposés, dont ces deux principaux types d’hébergement:

Un hébergement mutualisé : Vous partagez l’ordinateur (serveur) avec d’autres sites Internet. Il peut y avoir sans problème des milliers de sites web sur un serveur mutualisé. Mais rassurez-vous, tout fonctionne bien et aucun de ces sites ne se mélange les pinceaux: ils sont tous parfaitement indépendants! Héberger un site sur un hébergement mutualisé ne permet pas, heureusement, d’interagir sur les fichiers des autres sites, et vice versa. Avantage: la configuration est automatique et la gestion (virus, attaques de méchants pirates etc) vous la laissez pour l’hébergeur ! Malheureusement, le serveur est souvent moins rapide dans ce cas. Mais cette configuration est souvent le choix par défaut pour la majorité des sites web.

Un hébergement dédié : Dans le cas d’un hébergement dédié, votre site est le seul sur le serveur. Autrement dit, vous louez un ordinateur-serveur chez un hébergeur. Cette solution, (beaucoup) plus coûteuse, est uniquement destinée à un site susceptible d’avoir un gros trafic: beaucoup beaucoup de connections simultanées, genre Facebook ou autre ;). Ou alors, sans avoir ce type de trafic, si votre compte en banque est bien rempli et que vous voulez frimer devant vos amis, oui, vous pouvez opter pour un serveur dédié pour héberger un site internet. Mais vraiment, à moins d’avoir d’entrée 25 000 visiteurs par jour sur votre site, je vous conseille vivement d’opter pour un hébergement mutualisé.

A titre d’exemple, personnellement, je dispose de 14 sites web et ils sont tous hébergés sur un seul espace d’hébergement, celui de Afrique Annonces. Et c’est amplement suffisant pour mes activités !

Mais en parallèle à l’hébergement, il vous faut choisir un Nom de Domaine ( monsiteweb.com par exemple ). Mais ça, c’est expliqué sur cette autre page !

Héberger un site créé avec un CMS

Pour héberger un site utilisant un CMS (système de gestion de contenu), vous aurez besoin, bien entendu, d’un nom de domaine que vous devez acheter par exemple auprès d’un registrar (comme GoDaddy ou Namecheap) et obtenir un hébergement Web auprès d’un fournisseur d’hébergement (comme Bluehost, HostGator ou SiteGround).

Vous devrez ensuite installer et configurer le CMS sur votre hébergement. Rien à craindre: la plupart des CMS offrent des instructions détaillées pour l’installation et la configuration de votre futur site web. Vous pouvez également trouver des tutoriels et des guides en ligne pour vous aider.

Vous pourrez alors commencer à créer et publier du contenu. Une fois que vous avez installé et configuré votre CMS, vous pouvez commencer à créer et publier du contenu sur votre site. La plupart des CMS offrent une interface de gestion de contenu conviviale pour vous aider à créer et à publier du contenu facilement.

Vous pourrez alors personnaliser l’apparence et les fonctionnalités de votre site. La plupart des CMS offrent une variété de thèmes et de plugins qui vous permettent de personnaliser l’apparence et les fonctionnalités de votre site. Vous pouvez utiliser ces outils pour ajouter de nouvelles pages, de nouvelles fonctionnalités et de nouvelles options de personnalisation à votre site.

N’oubliez pas les mises à jour ! Cela assurera la sécurité et la fiabilité de votre site, il est important de maintenir et de mettre à jour régulièrement votre CMS et vos plugins. La plupart des CMS offrent des notifications de mise à jour automatiques pour vous aider à rester à jour.

Héberger un site WordPress

Il y a plusieurs façons de héberger un site WordPress, voici quelques options :

  1. Hébergement mutualisé : c’est la solution la plus simple et la moins coûteuse pour héberger un site WordPress. Elle consiste à partager les ressources d’un serveur avec d’autres sites. Cette option convient aux petits sites qui ont peu de visiteurs.
  2. Hébergement dédié : cette option vous permet de louer un serveur entier pour votre site. C’est une bonne solution si votre site a beaucoup de trafic ou si vous avez besoin de plus de contrôle et de flexibilité sur votre environnement d’hébergement.
  3. Hébergement en nuage : cette option vous permet de payer uniquement pour les ressources que vous utilisez, ce qui peut être intéressant si votre site connaît des variations de trafic importantes.
  4. Hébergement sur un serveur VPS (Virtual Private Server) : cette option est similaire à l’hébergement dédié, mais vous partagez un serveur physique avec d’autres utilisateurs. C’est une bonne solution intermédiaire entre l’hébergement mutualisé et l’hébergement dédié.

Il existe de nombreux fournisseurs d’hébergement qui proposent des forfaits adaptés à WordPress. Vous pouvez par exemple regarder chez OVH, 1&1, GoDaddy, etc.

Voici quelques étapes supplémentaires pour héberger votre site WordPress :

  1. Achetez un nom de domaine et un forfait d’hébergement : votre nom de domaine est l’adresse de votre site (par exemple, www.monSite.com) et l’hébergement est l’endroit où vos fichiers seront stockés en ligne. Vous pouvez acheter un nom de domaine et un forfait d’hébergement chez le même fournisseur, ou acheter le nom de domaine chez un registrar et l’hébergement chez un hébergeur différent.
  2. Installez WordPress sur votre serveur : la plupart des hébergeurs offrent une installation de WordPress en un clic, ce qui rend le processus très simple. Si vous hébergez votre site sur votre propre ordinateur, vous devrez télécharger et installer WordPress vous-même.
  3. Choisissez un thème et personnalisez votre site : WordPress vous permet de choisir parmi de nombreux thèmes gratuits ou payants pour donner à votre site l’apparence que vous souhaitez. Vous pouvez également personnaliser votre site en utilisant l’éditeur de thème ou en ajoutant des plugins pour ajouter de nouvelles fonctionnalités.
  4. Créez du contenu et organisez votre site : ajoutez des pages et des articles à votre site et utilisez les catégories et les étiquettes pour organiser votre contenu.
  5. Promouvez votre site : une fois que votre site est en ligne, il est important de le promouvoir pour attirer des visiteurs. Vous pouvez utiliser les réseaux sociaux, les annuaires en ligne, le référencement naturel, etc. pour promouvoir votre site.

Il est important de mettre à jour régulièrement votre site et vos plugins pour s’assurer que votre site fonctionne correctement et reste sécurisé. N’oubliez pas de sauvegarder régulièrement votre site pour éviter de perdre vos données en cas de problème.

Héberger un site joomla!

Comme pour WordPress, héberger un site Joomla! vous imposera le choix d’un hébergement web et d’une base de données MySQL. Une fois que vous avez un compte d’hébergement, vous pouvez télécharger Joomla! sur votre compte et suivre les instructions d’installation pour configurer votre site.

Voici les étapes à suivre pour héberger un site Joomla!:

  1. Inscrivez-vous auprès d’un fournisseur d’hébergement web.
  2. Téléchargez Joomla! à partir du site web officiel de Joomla!.
  3. Transférez les fichiers Joomla! sur votre compte d’hébergement en utilisant un client FTP comme FileZilla.
  4. Créez une base de données MySQL pour votre site Joomla! en utilisant les outils de gestion de base de données fournis par votre fournisseur d’hébergement.
  5. Suivez les instructions d’installation de Joomla! pour configurer votre site et votre base de données.
  6. Accédez à l’administration de votre site Joomla! en utilisant l’URL et les informations de connexion que vous avez créées lors de l’installation.

Une fois que vous avez installé et configuré Joomla!, vous pouvez commencer à ajouter du contenu et à personnaliser votre site. Si vous avez besoin d’aide pour héberger un site Joomla! ou pour toute autre étape de la configuration, n’hésitez pas à poser votre question.

 

Créer un site gratuit ou apprendre à créer un site gratuitement ?

Créer un site gratuit ou apprendre à créer un site gratuitement ?

Pourquoi apprendre à créer un site gratuit alors qu’il existe des plateformes gratuites pour créer un site Internet ?

Créer un site gratuit ou apprendre à créer un site gratuitement ?

Voir la video:

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=xiKvmG2PRXw[/embedyt]

La question mérite d’être posée. Bien entendu, en recherchant sur un bon moteur de recherche (comme Qwant ou Écosia) “créer un site gratuit” vous aurez une multitude de propositions pour créer un site gratuit. Les propositions de création de site gratuit sont toutes plus alléchantes les unes que les autres. La plupart de ces plateformes associent esthétique et technologie pour permettre de créer un site web facilement et gratuitement. Du moins au début. Car les propositions sont alléchantes: tout est fait pour que le poisson morde à l’hameçon. (Au cas où vous n’auriez pas compris, vous jouez le rôle de la carpe). Ils sont toujours à l’extrême limite de la publicité mensongère et c’est comme ça que tant de petites entreprises ou particuliers ont créé leurs sites web. Et après, le client est tenu par les c… Car le “gratuit”, dans leur cas, rapporte beaucoup ! Et le con de service est toujours du même côté…  😛

Plateformes pour créer un site gratuit sans connaissance

créer un site gratuit

Apprendre à créer un site gratuit

Dès les premières pages, et avec de bons slogans accrocheurs, vous n’aurez qu’une envie: cliquer sur le bouton “je créée mon site maintenant”. Là, tout sera simple, beau et intuitif. C’est vrai. Vous pourrez choisir parmi un nombre important de “templates” (chartes graphiques) pour la présentation de votre site. Des photos prêtes à être insérées sont à votre disposition. Vous êtes plombier? Des photos d’un beau garçon (qui ne vous ressemble pas forcément) en train de souder de jolis tuyaux en cuivre vous seront proposées. Vous êtes secrétaire? Une jolie jeune femme (qui vous ressemble peut-être, mais peut-être pas) est déjà là, avec ses petites lunettes au bout du nez dans une tenue sobre, mais “accrocheuse” quand même… Les textes sont déjà presque là, selon votre secteur d’activité, et en deux ou trois heures, vous as un joli site qui, vous en êtes convaincu, vous ressemble. En fait, ce site ressemble à un(e) autre du même secteur d’activité que le votre. Le plombier, pour reprendre mon exemple, aura à sa disposition un panel de 3 ou 4 templates pour plombier. L’infirmière à domicile, même chose etc. Les photos sont toutes les mêmes et les textes se ressemblent tous plus ou moins si vous ne choisissez pas de vous y investir réellement.

Un peu de personnalisation: la poudre aux yeux

Bien-sûr, et heureusement, vous pouvez personnaliser tout ça. Prendre votre propre photo (attention aux dimensions, au “poids” de la photo etc…) et l’insérer dans votre texte. Et concernant votre texte, vous avez intérêt à bien manipuler la langue française et les règles de référencement si vous ne voulez pas que votre site soit positionné à la 653 ème page de google… Le mieux, c’est de commander du contenu à une agence de rédacteur web ou de faire appel à un rédacteur web indépendant.

Mais tout ceci, si c’est simple et assez rapide, ça a plusieurs gros gros inconvénients:

Propriété:

Vous ne serez pas propriétaire de votre site, de son code source et de son contenu. En lisant les “petites lignes” du contrat, vous savez, celles qu’on ne lit jamais mais que l’on acceptes aveuglément, vous vous apercevrez (trop tard) que l’intégralité du site web que vous croyez vous appartenir est en fait la propriété de la plateforme par laquelle vous êtes passé…

Sortir la carte bleue pour ajouter un module au site gratuit !

Et en plus, ce type de site “gratuit” risque de coûter très cher… En effet, les premières heures, les premiers jours, vous serez satisfait de votre travail et de votre choix. Vous aurez le sentiment d’avoir un joli site pour que dalle. Mais en faisant le tour de votre site, vous remarquerez que de nouvelles fonctionnalités sont nécessaires. Par exemple un formulaire de contact. Avouez-le, c’est quand même pratique si vous voulez être contacté par des visiteurs. 14,90€ le formulaire ? Vous vous dites “ouais, ben vu que j’ai déjà passé 2 jours à faire mon site gratuitement, je vais sortir ma carte bleue pour me payer ce joli formulaire de contact. 14,90€, ça va, ça vient”. Mais comme vous aimez bien reproduire les mêmes erreurs, vous vous apercevrez le deuxième mois que vous avez été encore prélevé de 14,90€. Et le mois prochain aussi. Et oui, dans les petites lignes que vous avez acceptées et validées, il était stipulé que ce prélèvement, c’est tous les mois… Tant pis pour vous !

Visibilité du site: référencer un site gratuit

Au bout de quelques jours, quelques semaines ou quelque mois, vous constatez que votre site est invisible sur les moteurs de recherche. Sans que votre site se retrouve positionné premier sur Google avec un mot clé concurrentiel, vous attendez au minimum qu’il soit présent en 3ème page. Que nenni ! Il vous faudra sortir la carte bleue et être sacrément généreux pour être présent à une place respectable. Car dans le code source de votre “site web”, sans que vous le sachiez, rien n’est fait pour faciliter la visibilité de votre site sur les moteurs de recherche. Et c’est même la plupart du temps tout simplement impossible avec une plateforme de site gratuit ! J’en parlerai plus longuement dans une page consacrée au référencement mais je peux d’ores et déjà vous dire que si vous souhaitez rendre votre site visible sur les moteurs de recherche, il va falloir sortir la carte bleue et acheter des mots-clé sur Google ! Souvienez-vous que “le fromage gratuit ne se trouve que dans les pièges à souris” !

Conclusion:

Faire un donLes plateformes de site gratuit remplissent bien leur mission: vous allez pouvoir créer un site gratuitement. Mais il sera invisible sur les moteurs de recherche. Et un site web invisible, ça ne sert à rien, à rien d’autre que de faire plaisir à celui qui l’a créé…

Vous avez aimé cette page ? Un petit geste de votre part serait le bienvenu pour me soutenir 😉

 

Créer un site web: aide

Créer un site web: aide

Projet de création de site web

Comment créer un site sans connaissance ?

Il existe plusieurs moyens de créer un site Web sans connaissances préalables en codage ou en développement Web. Voici quelques options que vous pouvez explorer :

  • Utilisez un service de création de site Web en ligne : de nombreux sites proposent des outils de création de site Web visuels qui vous permettent de créer facilement votre propre site en glissant-déposant des éléments. Certains exemples populaires incluent Wix, Weebly et Squarespace. Attention toutefois: cela vous permettra d’avoir un site qui est fonctionnel… mais juste fonctionnel. Ces solutions sont toutefois à exclure si vous souhaitez que votre site soit parfaitement visible sur les moteurs !
  • Utiliser un CMS (système de gestion de contenu) : un CMS, comme WordPress (à partir duquel ce présent site est conçu), vous permet de créer un site Web en utilisant un modèle prédéfini et en ajoutant du contenu via une interface de gestion de contenu intuitive.
  • Apprendre le HTML et CSS : si vous êtes prêt à prendre un peu de temps pour apprendre les bases du développement Web, vous pouvez créer votre propre site en utilisant du HTML et du CSS. Il existe de nombreuses ressources en ligne qui vous aideront à apprendre ces langages de manière autodidacte.
  • Faire appel à un développeur professionnel : si vous n’avez pas le temps ou l’intérêt d’apprendre à créer un site vous-même, vous pouvez faire appel à un développeur professionnel pour le créer pour vous. Cette option peut être couteuse, mais cela peut être un choix judicieux si vous avez un budget et que vous souhaitez un site de qualité professionnelle.
  • Utiliser une intelligence artificielle pour générer du code.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, voici autres conseils pour créer un site Web sans connaissances préalables :

Vous avez certainement, du moins je l’espère, une idée de votre projet web. En tout état de cause, vous devrez trouver une inspiration. Vous pouvez commencer par prendre le temps de regarder d’autres sites qui vous plaisent et qui vous donnent des idées sur votre projet final. Vous vez également vous créer un “cahier des charges”. Même si le terme peut faire un peu peur, vous devez prendre le temps de planifier ce que vous voulez qu’il contienne, la façon dont vous voulez qu’il soit organisé. Cela vous aidera à éviter des erreurs parfois couteuses une fois que vous aurez commencé à créer votre site.

Il existe de nombreuses ressources en ligne: des tutoriels vidéo et des articles de blog peuvent vous aider à apprendre à créer un site Web et à résoudre les problèmes que vous pourriez rencontrer.

Une erreur de débutant parfois: sachez limitez vos ambition: si vous êtes débutant, il peut être tentant de vouloir créer un site avec de nombreuses fonctionnalités. Il est primordial de ne pas s’embarquer dans quelque chose qui peut être au-dessus de vos compétences ou de votre temps disponible. De plus, les “usines à gaz” ne sont pas forcément la meilleure idée. les internautes aiment bien aller à l’essentiel, les choses simples. Il sera toujours temps d’ajouter des fonctionnalités au fur et à mesure que vous apprenez et que votre site grandira.

Entrons maintenant dans le vif du sujet…

Voici les étapes essentielles pour un projet de site Internet qui fonctionne.

Un site Internet c’est bien. Mais pour quoi faire ?

Un projet de création de site web ? Voici quelques étapes essentielles pour un projet web qui fonctionne. Objectifs, cahier des charges, rédaction web, référencement. Vous avez un projet de site web ? C’est bien. D’ailleurs, c’est pour cette raison que vous êtes sur ici, non ?

Mais un site pour quoi faire ?

Voilà une bonne question ! Et assurément LA question ! Quelle sera l’utilité de votre site. J’entends par là, quelle sera réellement le but de ce site ? Êtes-vous un particulier ou une entreprise ? Est-ce juste “pour avoir un site”? (ça commence mal, mais c’est fréquent !) Est-ce pour vous faire connaître ? Est-ce pour vendre ? Est-ce pour échanger ? Est-ce juste pour vous faire de l’argent (vous êtes mal parti… ). En fait, ces questions sont essentielles !

Avant tout: Déterminer ses objectifs

À quoi votre site Web servira-t-il?

Projet de création de site web.

  • Promotion d’une entreprise
  • Acquérir de nouveaux clients
  • Faciliter son travail
  • Proposer une visite virtuelle de son activité
  • Diffuser un catalogue de produits
  • Vendre en ligne les produits d’un catalogue (e-commerce)
  • Recruter du personnel
  • Diffuser l’actualité de son entreprise via une newsletter par exemple, ou par video
  • Promouvoir un produit, un service

Définir le public ciblé

Qui comptez-vous atteindre avec votre site internet ?

  • Futurs clients
  • Futurs ou actuels collaborateurs
  • Développer son partenariat
  • Être contacté par des fournisseurs

Définir le budget annuel de votre site Internet

Dans un projet de création de site web, il est important de fixer le budget annuel du site internet. Prévoir par exemple les frais d’hébergement du site et les frais de maintenance au cas où vous fassiez appel à un tiers pour ces tâches. Lorsque l’on se consacre à sa clientèle et au fonctionnement global de l’entreprise, on n’a pas forcément le temps ni l’énergie de se consacrer à des tâches techniques sur le site.

Cahier des charges du site

Cette étape est pénible, certes, mais primordiale dans un projet de création de site internet. Un freelance par exemple pourra peut-être vous aider à réaliser vos objectifs. Vous devez TOUT penser: des couleurs dominantes du site au nombre de pages, en passant par le contenu et les fonctionnalités du site. Vous devez toujours vous positionner en tant que “visiteur” découvrant le site. Vous devez vous demander ce que vous y recherchez et le plus court chemin pour y parvenir. La plupart du temps, dans un projet de création de site web, une petite visite sur les sites des concurrents est une bonne chose. Retenez ce qui vous intéresse et supprimez le futile.

Création de la maquette du site Internet

Si vous n’êtes pas graphiste, vous pouvez faire appel à votre entourage pour votre projet de création de site. Il y a toujours autour de soi le cousin qui dessinait bien Tintin à la place d’apprendre ses poésies ou la vieille copine qui s’y connaît vachement bien en déco et harmonie des couleurs. Sinon, le choix d’un template (ou charte graphique) servira de bonne base pour le look du site. Et si, dans tout ça, vous n’arrivez pas à trouver votre bonheur, il faut parfois aller frapper aux portes: un graphiste de métier ou une agence de communication sera parfois une solution idéale pour ne pas perdre trop de temps.

Rédiger des textes de qualité dans le respect des règles SEO

Être rédacteur web ne s’improvise pas ! Si vous vendez des petites culottes sur un site e-commerce, vous n’aurez pas besoin d’écrire un roman pour chaque produit. Le visiteur se fatiguera et fuira votre site avant d’avoir validé son panier. S’il s’agit d’un site pour promouvoir une activité, se faire connaître, il faudra parfois user d’un peu plus de talent. Sans faire une dissertation pour autant, il est toutefois primordial d’écrire des pages de 300 à 400 mots. Cela permettra à vos visiteurs de connaître au maximum votre activité, vos services, mais également de contenter les moteurs de recherche ! Conseils pour rédiger un texte de qualité.

Choix du nom d’un site web – Mise en ligne

Il est important de trouver un nom pertinent pour votre site Internet. J’entends par là un “nom de domaine”; ce qui se trouve entre www et le .com ou .fr. Vous pouvez, bien entendu vous servir du nom de votre entreprise, mais aussi pourquoi pas l’associer avec un nom de produit, une activité. Un nom court et facile à retenir est l’idéal. Mais les meilleurs noms sont malheureusement déjà pris ! À vous de vous débrouiller pour trouver. Vous pouvez vous aider de mon hébergeur OVH pour voir la disponibilité d’un nom de domaine par exemple. Mais le choix de ce nom est primordial et… définitif ! Je consacre ici toute une page à la création du nom de domaine.

Après cela, il faut associer le nom de domaine à un hébergement. Le plus simple, c’est d’acheter en même temps et chez le même fournisseur le nom de domaine et l’hébergement.

Faire connaître un site Web

Le monde virtuel et le monde réel jouissant la plupart du temps des mêmes règles de base, il est nécessaire dans les deux cas, d’établir une crédibilité sur la toile et de présenter une offre commerciale compétitive, qui tienne réellement la route. Un site web s’entretient autant qu’une vitrine dans une boutique. Ranger les articles, les pages, gérer les images ou photos des produits ou services est un travail de presque chaque jour, autant que dans une entreprise ou boutique réelle !

Comment créer un siteMais ce n’est pas toujours suffisant pour bien positionner son site, une page. Le positionnement sur Internet (dans notre jargon “référencement”) est un véritable métier ! Cela va d’une bonne connaissance de la langue française, en passant par une technique bien spécifique pour écrire une page, un texte dans le respect des règles de référencement jusqu’à l’indexation sur les annuaires et moteurs de recherche. Tout un métier je vous dis ! Vous pouvez, pour cela, vous servir d’une page consacrée à la rédaction d’un communiqué de presse. Les règles y sont précisément les mêmes !

Développer son identité de marque et la concrétiser: agir au quotidien !

Être présent sur le web et sur les moteurs de recherche est un bon début. Mais pas suffisant pour s’installer dans le temps. Sur la totalité des sites web existants, on considère qu’une grande majorité de ces sites présents sont mourants ou morts-nés ! Une fois les stratégies développées pour optimiser l’accès à votre site, aux informations de votre activité et à vos services, il est important d’établir un contact réel et presque quotidien avec la clientèle. Comme dans la vie réelle !

Par où commencer pour créer un site soi-même?

Créer un site Internet demande au préalable pas mal de travail de réflexion. Comme je sais que vous êtes quelqu’un de TRÈS organisé (non ? Me tromperais-je sur votre personne ?), je sais que vous avez déjà réfléchi à votre projet de création de site et que vous avez fait votre choix entre créer un site gratuit ou apprendre à créer un site gratuitement. Vous avez vu sur les pages précédentes que vous avez le choix entre les deux et si vous es là, c’est que vous avez pris la bonne décision ! Bravo à vous. Vous commencez à monter dans mon estime. Et, souvenez-vous que mon estime envers vous sera encore plus grande si vous êtes reconnaissant envers moi. Je ne vois donc aucun inconvénient à ce que vous me soutieniez sur Tipeee.

Bref. Vous avez donc appris sur les pages précédentes que vous pouvez utiliser des plateformes pour créer un site gratuitement. Mais si c’est simple, c’est très loin d’être efficace, quoique en disent les (toujours belles) promesses.

Vous n’en êtes pas encore aux techniques de référencement ou de rédaction d’un communiqué de presse, mais quoiqu’il en soit, je vous sais bien décidé pour poursuivre cet apprentissage !

Créer un site avec WordPress: LA solution

faire un site avec wordpress pour les nulsJe ne vais pas vous embrouiller l’esprit à comparer différents CMS (systèmes de gestion de contenu) car d’autres le font très bien, à l’image de Dessine moi un site. Je vais m’arrêter à un seul CMS pour créer votre site web: WordPress.

Après en avoir testé quelques-un et utilisé surtout deux d’entre tous, je me suis arrêté au meilleur selon moi, même si je n’ai pas toujours été de cet avis là. Aujourd’hui, ce CMS rassemble la plus grande communauté à travers le monde et il est devenu réellement facile, intuitif, ludique. Son seul défaut selon moi: il ne fait pas le café quand je lui demande.

Je vous propose donc de télécharger gratuitement WordPress et de le décompresser sur votre disque dur.

Installation de WordPress

WordPress est reconnu pour pouvoir être installé très facilement en 5 minutes ! Voici comment :

  1. Téléchargez et décompressez WordPress si ça n’est pas déjà fait
  2. Déposez les fichiers de WordPress à l’emplacement désiré sur votre serveur Web comme indiqué sur cette page avec Filezilla.
  3. Une fois terminé, allez sur l’adresse de votre site et vous serez aussitôt invité à lancer le script d’installation dans votre navigateur Web préféré. Suivez les instructions de l’installateur (avec vos identifiants FTP et de base de données et valide.
  4. Et c’est tout !

Une autre bonne solution pour les anti-Wordpress:

Créer un site avec Joomla: L’AUTRE solution

Tout comme WordPress, Joomla! est un système de gestion de contenu libre, open source et gratuit. Il est écrit en PHP et utilise une Créer un site avec Joomlabase de données MySQL. C’est sur Joomla ! que j’ai créé mes premiers sites pros car je le trouvais à l’époque plus accessible et plus pro que WordPress. Joomla ! continue à jouir d’une très grande communauté et d’une multitude de plugins pour enrichir le contenu d’un site web. Je ne vais donc pas cracher dans la soupe, Joomla ! est aussi un excellent choix pour créer un site web sans (trop) se prendre la tête: pas de connaissance nécessaire, pas de langage barbare à apprendre: juste du bon sens et un peu de temps devant soi ! Tout comme WordPress, il s’installe simplement en envoyant le contenu du fichier zippé sur son espace d’hébergement par FTP et on le connecte ensuite à la base de données. Ce sera là le sujet d’un prochain article.