Comment travailler sur le web en Afrique ?

Comment travailler sur le web en Afrique ?

Vivre en Afrique signifie vivre avec des contraintes, notamment celles liées à l’accès à l’internet. Pourtant, pour ceux et celles qui cherchent à s’orienter vers un travail en ligne, le web peut devenir une source de revenus et d’opportunités. Dans cet article, nous allons explorer certaines des meilleures façons de travailler sur le web lorsqu’on est au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Sénégal et partout en Afrique.

Travailler sur internet en Afrique: avantages et inconvénients

Quels sont les principaux défis liés au travail sur le web en Afrique ?

En Afrique, le marché du travail en ligne continue de se développer. Avec l’accès aux technologies modernes, les Africains peuvent désormais travailler en ligne et trouver des opportunités pour gagner de l’argent. Bien que l’utilisation des technologies en ligne soit en croissance sur le continent, le travail en ligne ne va pas sans défis et obstacles pour les Africains.

Les raisons du problème

Freelance en AfriqueL’Afrique est le second continent le plus peuplé au monde, mais il reste encore beaucoup de travail à faire pour aligner son accès aux technologies sur le reste du monde. Une des principales raisons pour lesquelles le travail en ligne peut être ardu pour les Africains est le manque d’accès à Internet. Seuls 30% des Africains ont un accès régulier à Internet, et l’accès à un ordinateur est encore plus limité. De plus, la qualité de l’accès à Internet est souvent faible et les charges de trafic faibles. Il s’agit d’un véritable problème pour les personnes qui travaillent en ligne, car un mauvais accès à Internet signifie qu’ils ne peuvent pas télécharger rapidement des fichiers volumineux, partager des données sur les réseaux sociaux ou télécharger des applications. Et tout cela, c’est sans compter les éventuelles coupures d’électricité…

Une autre difficulté est le manque de logiciels de qualité pour les utilisateurs africains. Bien que de nombreux logiciels soient disponibles, comme par exemple les logiciels libres tels que le système d’exploitation Linux, la plupart sont conçus pour des marchés développés et peuvent ne pas fonctionner correctement sur les appareils africains. Le manque de logiciels sur mesure et la mauvaise qualité des outils existants signifient que les utilisateurs africains peuvent ne pas être en mesure de tirer le meilleur parti de leur travail en ligne.

Une autre grosse difficulté pour développer son business en Afrique est… Paypal ! Par exemple, un rédacteur web en Afrique aura bien des difficultés à se faire payer. Mais bien souvent, ce sont les clients en Europe qui doivent s’adapter. En Afrique, on a l’habitude d’utiliser les moyens du bord…

La nécessité des compétences et des connaissances

Enfin, un autre défi important qui se pose aux Africains est le manque d’outils disponibles pour développer ses compétences et de connaissances nécessaires pour travailler sur le web. Bien que de nombreux Africains soient familiers avec les technologies de base, ils sont généralement défavorisés en ce qui concerne les compétences numériques plus avancées, telles que l’utilisation des outils de design graphique, l’écriture de code et l’analyse des données. Certes, certains Africains ont pu bénéficier des programmes de formation. Mais les possibilités de formation sont onéreux et limitées. Aussi, le nombre de formateurs et autres professionnels de haut niveau dotés des connaissances et des compétences numériques nécessaires est à peine suffisant.

Comment les Africains peuvent-ils relever ces défis ?

Le premier pas consiste à améliorer l’accès à Internet. Les programmes de développement peuvent aider à générer des moyens pour les Africains d’obtenir un accès à Internet à des vitesses plus élevées et à des tarifs abordables. Les projets de connectivité à large bande et les technologies sans fil peuvent également être mis en œuvre pour améliorer l’accès à Internet sur le continent.

En outre, les responsables politiques doivent encourager l’innovation technologique pour que les entreprises africaines développent des logiciels et des outils adaptés à leur contexte. Les entreprises africaines doivent également être encouragées à créer des solutions novatrices pour les entreprises africaines. Cela peut comprendre des outils de marketing en ligne, des solutions de paiement sécurisées et des plateformes qui peuvent être utilisées pour offrir des services en ligne.

Enfin, les efforts visant à améliorer les compétences et les connaissances des Africains doivent être renforcés, ce qui pourrait inclure des programmes de formation gratuits et des possibilités de mentorat. Les efforts de sensibilisation en matière de technologies doivent également être renforcés, notamment pour faire connaître aux Africains les possibilités qui s’offrent à eux et les encourager à travailler en ligne.

Il est essentiel de reconnaître que pour pouvoir tirer le meilleur parti du travail en ligne, en Afrique, les Africains doivent faire face aux défis liés à l’accès à Internet, au manque de logiciels et à l’éducation. Tout comme l’accès aux solutions de paiement telles que nous les connaissons partout ailleurs. Je pense, là, particulièrement à Paypal qui refuse de s’implanter concrètement, comme il est largement expliqué sur DenelPay. Seule une volonté politique et un soutien pour la création d’opportunités pour les Africains pourront aider à relever ces défis et à profiter pleinement des possibilités offertes par le travail en ligne.

Quelles sont les ressources disponibles pour les entrepreneurs africains ?

Dans le monde d’aujourd’hui, de plus en plus d’Africains choisissent de devenir entrepreneurs et de bâtir leur propre entreprise. Cependant, bien que leur motivation et leur volonté soient inébranlables, le manque de ressources peut les empêcher d’aller plus loin et de réussir leur initiative. C’est pourquoi nous nous sommes penchés sur les différentes ressources disponibles aux entrepreneurs africains.

Les bases pour entreprendre

Tout d’abord, les entrepreneurs africains doivent comprendre les éléments de base d’une entreprise prospère. Les experts conseillent généralement de couvrir les principaux domaines suivants avant de commencer :

    • La planification stratégique : les entrepreneurs africains devraient se fixer des objectifs clairs et définir leurs plans et stratégies à moyen et à long terme.
    • Structure et comptabilité : ces points sont cruciaux car ils rendent la gestion financière et administrative beaucoup plus pratique.
    • Gestion du personnel : pour les entreprises à plus grande échelle, la gestion du personnel est une tâche importante à considérer. Les entrepreneurs doivent comprendre les lois du travail et les politiques de leur pays… à condition que les pays soient intimement convaincu des bienfaits d’entreprendre !

Les ressources disponibles:

Heureusement, il existe un large éventail de ressources conçues pour aider les entrepreneurs africains à réussir dans leurs initiatives. Des programmes de capital-risque aux formations et conférences en ligne, il existe une variété considérable de ressources accessibles… à condition d’habiter près des grandes villes.

    • Programmes de capital-risque : pour aider les entrepreneurs à trouver des fonds et à obtenir un financement, des programmes spécialisés tels que Grants, Angel Investing et Crowdfunding sont accessibles. Ces programmes offrent une large gamme de services et de soutien aux entrepreneurs, y compris en Afrique.
    • Formations et conférences : il existe plusieurs formations et conférences qui sont organisées à l’échelle régionale et nationale pour aider les entrepreneurs à acquérir des compétences et de l’expérience. Ils peuvent également profiter des conseils et du soutien d’experts qui offrent des connaissances et des informations spécialisées.
    • Aide et soutien gouvernementaux : dans de nombreux pays, les gouvernements offrent une assistance et un soutien spécialisés aux entrepreneurs afin de leur permettre de démarrer leur entreprise et de la développer.
    • Organismes à but non lucratif : des organismes à but non lucratif tels que le Réseau africain des micro-entrepreneurs, Afripreneurs et le Fonds africain pour l’entrepreneuriat (AFEF) offrent un soutien et des conseils aux entrepreneurs africains.

Comment les entrepreneurs peuvent tirer parti des ressources du web en Afrique ?

Avec toutes ces ressources à portée de main, il est (relativement) facile pour les entrepreneurs africains de tirer parti de ces programmes et de leurs avantages. Ils peuvent profiter de tous les avantages des programmes de capital-risque proposés et s’initier aux principales compétences et stratégies entrepreneuriales. Les programmes de financement et de soutien fournis par les organisations à but non lucratif peuvent également fournir des fonds importants pour leur entreprise, ainsi qu’une aide et un soutien précieux. Enfin, les formateurs et réseaux professionnels spécialisés peuvent fournir des informations spécialisées et un soutien pour réussir.

Bien que l’entrepreneuriat africain soit une tâche ardue, il offre également une multitude d’opportunités. Aujourd’hui, il existe un nombre croissant de ressources accessibles aux entrepreneurs africains afin de les aider à réussir avec leurs initiatives. Ces ressources peuvent aider les entrepreneurs à trouver des fonds et à acquérir les compétences et l’expérience nécessaire pour créer et faire croître leur entreprise. Il faudra parfois se battre, surmonter des moments de doute, de découragement. Mais tout est possible.

Quels sont les outils nécessaires pour travailler sur le web en Afrique ?

Travailler sur le web africain : Quels sont les outils nécessaires ?

Beaucoup de talents et de créativité s’épanouissent quotidiennement sur le web africain, c’est le cas par exemple de ce jeune entrepreneur béninois Lionel DEHOUI. De plus en plus de personnes s’y lancent chaque jour. Mais pour profiter des opportunités offertes par le web et en tirer profit, des outils particuliers sont nécessaires. Qu’il s’agisse de bloguer, de monter une entreprise en ligne, de vendre des produits ou de partager des informations, le web africain est une mine d’opportunité

Mais avoir des outils spécifiques à la main n’est pas toujours évident. C’est pourquoi, nous vous proposons aujourd’hui de vous informer sur les outils essentiels pour travailler sur le web depuis l’Afrique.

L’équipement et le matériel nécessaire

Afin de pouvoir travailler sur le web africain, vous avez besoin d’un ordinateur portable et d’un accès à internet. Bien entendu, un ordinateur de bureau peut aussi faire l’affaire si vous le souhaitez. En matière d’accès à internet, une connexion fibre est préférable pour éviter les lenteurs qui peuvent handicaper le travail. Mais là encore, l’Afrique n’est pas au même niveau que l’Europe par exemple…

Il est également nécessaire d’avoir des bonnes compétences en informatique, en particulier si vous souhaitez travailler avec des logiciels ou des sites web. Bien que des CMS fassent très bien le travail pour créer un site web, des compétences en HTML ou en Javascript sont souvent nécessaires pour ce genre de travail. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe de nombreux sites web qui vous permettent de vous former et de vous perfectionner. Vous pouvez justement commencer par cet article.

Les outils indispensables pour le web africain

Une fois que vous avez trouvé le matériel et les compétences adéquats, il existe quelques outils indispensables pour travailler efficacement sur le web africain. Tout d’abord, un site web, mais également des réseaux sociaux. Si vous n’avez pas encore de site web, voici quelques solutions : un CMS type WordPress ou un site e-commerce, voire une MarketPlace !  Vous pouvez aussi opter pour un blog ou une plateforme de micro-blogging. En ce qui concerne les réseaux sociaux, vous pouvez choisir entre Facebook, Twitter, Instagram, etc. N’oubliez pas non plus d’utiliser les services d’emailing pour promouvoir votre activité le plus efficacement possible.

Les applications pour accroitre votre productivité

Enfin, il est possible d’accroître votre productivité en utilisant des applications spécifiques au web africain. Par exemple, des applications de gestion de projet, des applications de chat ou encore des applications de création de contenu pour vos blogs, sites web et réseaux sociaux. Il existe également des applications qui vous permettent d’analyser et de surveiller le trafic sur votre site web. Ces applications sont très pratiques et peuvent vous aider à améliorer votre stratégie web.

En somme, il n’est pas toujours évident de trouver les bons outils pour travailler sur le web africain. Mais une fois que vous avez trouvé les bons produits et les bonnes compétences, vous êtes prêt à vous lancer et à profiter des opportunités que le web africain peut offrir.

Quels sont les avantages et les inconvénients du travail sur le web depuis l’Afrique ?

Le continent africain a connu une croissance remarquable en matière de nouvelles technologies ces dernières années. De plus en plus de personnes en Afrique sont connectées à Internet et disposent des ressources nécessaires pour travailler sur le web.

Les possibilités qu’offrent le travail sur le web depuis l’Afrique sont vastes et variées. Les entreprises sur le continent commencent à embaucher des employés à distance, des freelancers et des entrepreneurs pour travailler sur leurs projets. Les sociétés étrangères, particulièrement en France, recrutent également des personnes en Afrique pour leurs projets. C’est le cas par exemple des rédacteurs web qui sont largement embauchés par des entreprises françaises (comme White Page) afin de réduire leurs coûts et leur masse salariale.

Bien que le travail à distance offre de nombreux avantages et des opportunités considérables, il présente également plusieurs inconvénients à prendre en compte. Pour aider les gens à mieux comprendre les avantages et les inconvénients du travail sur le web depuis l’Afrique, jue vous invite à poursuivre la lecture de ce (long) article.

Avantages du travail sur le web en Afrique

L’un des plus grands avantages du travail sur le web depuis l’Afrique est la flexibilité. Les individus peuvent choisir leurs heures de travail, leur lieu et le type de travail qu’ils souhaitent effectuer. Les employés à distance peuvent également économiser des frais de déplacement et certains peuvent même travailler à temps plein depuis leur domicile.

De nombreuses entreprises étrangères recrutent également des personnes en Afrique pour leurs projets. Ces occasions offrent aux Africains l’occasion de partager leurs expertises et de développer leurs compétences. Les personnes peuvent également se spécialiser dans un domaine et trouver des clients à travers le monde.

Le travail sur le web en Afrique présente également des avantages financiers. Les employés à distance peuvent gagner un salaire décent en effectuant des tâches relativement simples. Pour ceux qui choisissent de devenir des entrepreneurs ou des freelances, les possibilités de gains sont encore plus importantes. Mais la réception du salaire s’avère malheureusement difficile à cause des infrastructures banquières en Afrique. Je pense, là, tout particulièrement à la solution Paypal qui est prometteuse partout dans le monde… sauf en Afrique ! En effet, il est très difficile, voire impossible, de faire vérifier un compte Paypal en Afrique. Mais là est un autre débat largement expliqué ici.

Inconvénients du travail en ligne depuis l’Afrique

Le travail sur le web depuis l’Afrique présente également plusieurs inconvénients. La principale difficulté réside dans le fait que la plupart des entreprises étrangères préfèrent recruter leurs employés à distance dans des régions dont la technologie est plus avancée. Les Africains doivent souvent montrer des preuves supplémentaires pour prouver leurs compétences technologiques et leur capacité à travailler sur des projets à distance.

La connexion Internet peut être une autre source de problèmes pour les personnes qui travaillent sur le web en Afrique. La qualité et la fiabilité de la connexion Internet varient considérablement d’une région à l’autre. De nombreuses zones en Afrique n’ont pas accès à des services Internet rapides et fiables, ce qui peut limiter les possibilités de travail à distance. Et pourtant, les talents sont partout en Afrique, et pas seulement dans les capitales !

Enfin, les entrepreneurs et les freelancers doivent faire face à des compétiteurs agressifs. Les tarifs demandés par les freelances qui travaillent depuis l’Afrique sont souvent très inférieurs à ceux des travailleurs européens ou américains, ce qui peut créer une compétition déloyale. Dans certains cas, on est même proche de l’esclavagisme volontaire ! Il peut être difficile pour les entrepreneurs ou les freelances d’Afrique de développer leur clientèle et de trouver des clients prêts à payer des tarifs plus élevés.

Quelles stratégies peuvent aider les entrepreneurs africains à réussir sur le web ?

Les entrepreneurs africains font face à des défis uniques lorsqu’ils cherchent à réussir dans le monde du web. Les Africains ont aujourd’hui plus d’options que jamais pour développer leurs activités en ligne, et le continent abrite certains des plus grands succès de l’entrepreneuriat numérique. Mais pour parvenir à un niveau de succès soutenu, les entrepreneurs africains devront utiliser des stratégies différentes et bien pensées.

Des difficultés particulières

Les défis auxquels sont confrontées les entreprises africaines ne sont pas purement techniques. Il faut prendre en compte la situation macro-économique et politique sur le continent. Lorsqu’elles s’engagent sur le web, les entreprises africaines peuvent faire face à une infrastructure et des services limités, ainsi qu’à des limites en matière de financement… sans parler de la corruption !

Ces mêmes entreprises doivent également affronter des difficultés liées à la concurrence. Les entreprises africaines ont souvent du mal à se démarquer des entreprises étrangères qui offrent déjà des services similaires. La situation est encore plus compliquée lorsqu’il s’agit de rivaliser avec des entreprises étrangères bien établies.

Stratégies de développement web

Pour pouvoir réussir sur le web, les entrepreneurs africains doivent être prêts à se battre avec des ressources limitées. Les entreprises qui parviennent à réussir sont celles qui savent comment tirer le meilleur parti de leurs capacités.

La première étape est de se concentrer sur un segment de marché spécifique pour lequel vous êtes le mieux placé pour offrir des services. En se concentrant sur un marché plus restreint et en se spécialisant dans cette niche, vous pourrez développer des produits plus ciblés et compétitifs. Vous devrez également trouver des moyens d’améliorer la visibilité sur le web avec par exemple la publication d’un article invité ou de communiqué de presse. Et, bien entendu, de vous démarquer de la concurrence.

Conclusion

Réussir sur le web : une possibilité réelle

Bien que les entrepreneurs africains se trouvent face à des défis uniques, ils ont aussi de grandes opportunités pour réussir sur le web. Ils doivent simplement être prêts à réfléchir de manière créative et stratégique, et être déterminés à réaliser leurs objectifs. Avec le bon type de stratégies et d’outils, il est possible de créer une entreprise web qui réponde aux besoins des consommateurs et qui est durable à long terme.

Les entrepreneurs africains peuvent vraiment réussir sur le web. Cependant, pour atteindre leur plein potentiel, ils doivent être conscients des défis auxquels ils sont confrontés et être prêts à mettre en œuvre des stratégies pour surmonter ces obstacles. En se concentrant sur un marché spécifique, en se servant de la technologie pour améliorer leurs produits et services et en cherchant à se démarquer de la concurrence, les entrepreneurs africains peuvent réussir à réaliser leurs rêves.


Pour aller plus loin:

Travailler en ligne depuis la maison : les possibilités inédites offertes par la technologie

Aujourd’hui, plus que jamais, la technologie nous offre la possibilité de travailler depuis la maison. Cela fait plusieurs années que la tendance se fait de plus en plus forte et constitue une bonne alternative pour ceux qui cherchent à arrondir leurs fins de mois. La technologie offre une grande variété d’opportunités pour travailler en ligne, chacune correspondant à des compétences et des intérêts différents.

Travailler en ligne : comment commencer ?

Travailler depuis la maison peut être très enrichissant et vous pouvez trouver des possibilités variées de travail en ligne. Certains travaux peuvent être effectués à distance et d’autres nécessitent une présence physique. Quel que soit le type de travail que vous choisissez, vous aurez besoin d’un ordinateur et d’une connexion internet pour démarrer.

Les différents types de travail en ligne

Il existe de nombreux types de travail à distance et l’offre est de plus en plus variée. Chaque type de travail est adapté à différents types de personnes et nécessite des compétences et des qualifications spécifiques.

Travail à domicile

Le travail à domicile est un type de travail qui peut être fait à distance, sans la nécessité d’une présence physique. Il peut être très rentable et peut offrir une certaine flexibilité en ce qui concerne les horaires et le lieu de travail. Il peut s’agir de la revente de produits en ligne, de la programmation, de la conception de sites web, de la rédaction, de l’assistance à la clientèle, des enquêtes en ligne, etc.

Freelance

Le freelancing, ou travail autonome, est une méthode très populaire pour travailler à la maison. Il s’agit de mettre ses compétences à la disposition des employeurs qui acceptent de vous payer pour cela. Les possibilités de freelance sont nombreuses : rédaction web, travail en design graphique, programmation, assistance à la clientèle ou encore formation en ligne.

Semi-travail à domicile

Si vous souhaitez rester à la maison mais que vous avez aussi besoin d’une présence physique sur le lieu de travail, vous pouvez envisager de trouver un emploi à mi-temps à domicile. Les possibilités sont variées et peuvent aller de l’assistance à la clientèle à la saisie de données, du service à la clientèle à l’enseignement en ligne.

Quel que soit le travail à distance choisi, n’oubliez pas de vous informer correctement avant de prendre votre décision car vous devez être complètement sûr de vos compétences et des conditions d’emploi.

Pour conclure, le travail à distance est une excellente option pour ceux qui veulent arrondir leurs fins de mois ou qui souhaitent travailler à temps plein depuis leurs domiciles. Les bénéfices sont nombreux et découlent des avantages offerts par la technologie. Alors, pourquoi ne pas l’essayer ?

 

Les moyens de travailler en ligne

En Afrique, le travail en ligne peut être une excellente solution pour ceux qui recherchent un emploi ou un complément de revenus. Il y a plusieurs façons de travailler en ligne, dont les plus populaires sont des sites de Freelance tels que Upwork, Fiverr et Freelancer. Ces sites vous permettent de trouver un emploi en ligne en offrant vos services à des milliers d’employeurs à travers le monde. Vous pouvez utiliser ces plates-formes pour trouver des emplois dans des domaines variés tels que le développement Web, le développement d’applications mobiles, le design, le marketing, la rédaction et bien d’autres.

Les réseaux sociaux et le travail à distance

Les réseaux sociaux peuvent également être une bonne façon de trouver un travail à distance en Afrique. Vous pouvez vous connecter à différentes communautés sur les réseaux sociaux. Par exemple, Facebook et LinkedIn sont des plateformes idéales pour trouver des emplois à distance. Vous pouvez également rejoindre des groupes sur ces plateformes qui peuvent vous aider à trouver un emploi à distance.

Exploiter des talents uniques

Si vous avez un talent unique ou des compétences qui sont recherchées sur le web, vous pouvez les utiliser pour trouver un travail à distance. Par exemple, vous pouvez créer un blog personnel et partager vos connaissances avec un large public. Vous pouvez également créer des tutoriels vidéo, des tutoriels audio ou des tutoriels écrits pour enseigner des compétences très spécifiques. Ces talents uniques peuvent être utilisés pour trouver des clients sur des sites de freelance et vous permettre de travailler à distance.

Investir dans des entreprises en ligne

Une autre façon de travailler sur le web en Afrique est d’investir dans des entreprises en ligne, comme par exemple un site e-commerce marketplace. Investir dans des entreprises en ligne peut vous aider à générer des revenus passifs. Etant donné que le marché africain est en expansion constante, il y a de nombreuses opportunités pour investir dans des entreprises en ligne à fort potentiel de croissance. Vous pouvez investir dans des entreprises que vous connaissez, ou chercher des entreprises que vous ne connaissez pas et qui sont en plein essor.

Trouver un emploi à distance

Enfin, vous pouvez trouver un emploi à distance en Afrique. Il y a de nombreux sites d’emploi à distance qui offrent des positions à des personnes du monde entier. Ces sites vous permettent de trouver des emplois à distance dans différents domaines et à des salaires mensuels intéressants. Vous pouvez également trouver des postes à temps partiel et des tâches occasionnelles.

En conclusion, le web peut être un excellent moyen de trouver un travail à distance quand on est en Afrique. Avec des sites de freelance, des réseaux sociaux et des sites d’emploi à distance, vous pouvez trouver des emplois à des salaires intéressants tout en travaillant dans le confort de votre foyer.

15 Exemples d’activités que l’on peut faire sur internet en tant que freelance

Africaine freelance sur le webDe nos jours, les travailleurs freelances sont légion. La liberté et la flexibilité offertes par le travail indépendant sont devenues très attrayantes pour de nombreux travailleurs. Cependant, ce n’est pas toujours facile de trouver un travail en tant que freelance en Afrique. Il est important de trouver le bon type de travail pour s’assurer que l’on est bien rémunéré et satisfait des activités entreprises.

Si vous cherchez à exploiter votre expertise et à vous lancer en tant que freelance en Afrique (ou ailleurs), voici 15 exemples d’activités différentes que vous pouvez faire sur internet.

  1. Community Manager : Les community managers s’occupent de la présence des entreprises en ligne. Ils peuvent être chargés de gérer les comptes sociaux des entreprises, de répondre aux commentaires et de générer des conversations. Pour devenir community manager, il est important d’avoir des compétences en réseaux sociaux, une connaissance des tendances et des moyens d’intéresser l’audience que l’on propose.
  2. Rédacteur web:  Les rédacteurs web peuvent rédiger des articles, des descriptions de produits et des commentaires de clients pour des sites internet. Ils doivent être en mesure de produire des contenus de qualité et de maintenir un bon niveau de rédaction tout en respectant les exigences de leur client.
  3. Graphiste: Les graphistes et les photographes sont en grande demande dans le monde du freelance. Ils peuvent produire des graphiques et des logos pour des entreprises, ainsi que des images pour les sites web des clients. Ils doivent être en mesure de produire des travaux de qualité et de respecter les exigences de leurs clients.
  4. Vendeuse / Vendeur: Le commerce en ligne est en plein essor et les vendeurs sont très recherchés. Les vendeurs peuvent travailler pour des entreprises en ligne ou des sites de vente au détail. Ils peuvent aider les clients à trouver des produits et à effectuer des achats. Les vendeurs doivent connaître leurs produits et pouvoir répondre aux questions des clients.
  5. Consultant en référencement :Les consultants en référencement, ou SEO, sont chargés d’améliorer le classement d’un site web dans les résultats de recherche. Ils doivent être en mesure d’analyser le trafic, d’en comprendre les tendances et d’optimiser le site pour produire des résultats positifs.
  6. Analyste de données : Les analystes de données sont en charge d’analyser les données des clients et de produire des informations et des indicateurs qui peuvent être utilisés par les entreprises. Les analystes de données doivent être en mesure de prendre des données et de les transformer en informations utiles.
  7. Rédacteur technique : Les rédacteurs techniques sont spécialisés dans la rédaction d’articles techniques, d’articles scientifiques et d’autres contenus. Ils doivent comprendre les sujets difficiles et produire des contenus qui peuvent aider les lecteurs à mieux comprendre les sujets.
  8. Webdesigner : Les webdesigners concoivent et créent des sites web pour leurs clients. Ils doivent comprendre les exigences de leurs clients et produire des sites web attrayants et fonctionnels.
  9. Réviseur/Correcteur d’orthographe et de grammaire : Les réviseurs sont chargés de vérifier l’orthographe, la grammaire et la syntaxe des documents. Ils sont souvent appelés à vérifier les documents produits par des rédacteurs web, des rédacteurs techniques et d’autres professionnels. Ils peuvent bien entendu être rédacteur web eux-même, en parallèle.
  10. Développeur web : Les développeurs web, ou webmasters, sont en charge de créer des sites web et des applications. Ils doivent comprendre les besoins des clients, travailler par exemple à partir d’un cahier des charges et produire des sites web qui satisfont les besoins de leur clientèle.
  11. Infographiste : Les infographistes sont chargés de produire des graphiques et des images pour les sites web. Ils travaillent dans différents styles et respectent les consignes des clients.
  12. Traducteur sur le web en Afrique : Les traducteurs sont chargés de traduire des documents et des textes. Ils doivent comprendre les contextes et être en mesure de rédiger des textes fluides et à la syntaxe correcte.
  13. Programmeur : Les programmeurs produisent du code informatique. Ils sont souvent chargés de concevoir des sites web ou des applications, ou de travailler sur des projets plus vastes.
  14. Formateur : Les formateurs sont chargés d’enseigner les compétences nécessaires à une carrière spécifique. Ils peuvent proposer des leçons en ligne, des séminaires en ligne ou des cours en ligne.
  15. Consultant : Les consultants sont appelés à fournir des conseils dans un certain domaine. Ils peuvent fournir des conseils sur les affaires, la technologie, la santé ou tout autre domaine d’expertise.
Marketplace à vendre

Marketplace à vendre

ACHETER UN SITE E-COMMERCE MARKETPLACE

Site marketplace à vendre

Vous recherchez une activité rentable, à exercer chez vous, bien au chaud. Vous avez pensé à créer un site e-commerce, mais vous n’avez rien à vendre. Avez-vous pensé à un site ecommerce Marketplace ? Vous n’aurez rien à vendre; juste à “louer” un emplacement sur votre site ecommerce marketplace à des professionnels qui utilisent votre site pour y vendre leurs propres articles. Sympa, l’idée, non ? Elle n’est pas de moi. Mais le site, lui, est ma création. J’ai créé ce site e-commerce marketplace pour m’amuser, par défi, mais ce n’est pas mon job. Mon site ecommerce marketplace à vendre est peut-être pour vous.

Description de ce site marketplace à vendre:

Contexte: créateur de sites web depuis plus de 15 ans (c’est également moi qui ai créé Article Invité, site sur lequel vous vous trouvez), je me suis lancé un défi en 2021. Après avoir créé plusieurs sites ecommerce pour des clients, et entre deux confinements dus à la Covid19, j’étais dans une période où je m’ennuyais un peu, j’avais envie d’un nouveau défi. En parallèle, juste pour l’anecdote, j’ai pris un jour en co-voiturage une jeune femme, créatrice d’accessoires de mode, qui avait bien des difficultés à vendre ses produits. Elle m’informa par ailleurs que la seule référence française pour les créateurs avait été rachetée par “une grosse boite” étrangère. Cette référence française était donc ALittlemarket, racheté (dévoré) depuis par Etsy. Bref. Et je me souvins tout à coup de ALittleMarket, site marketplace sur lequel ma compagne achetait des bijoux fait maison ainsi que quelques autres objets uniques créés par des artisans. Là, dans la conversation, elle m’informa que les coûts étaient exorbitants pour la jeune créatrice qu’elle était, Etsy jouissant de son quasi monopole.

La semaine qui suivit, je me lançai donc dans la création de Locaboutic.

LocaBoutic: comment ça marche ?

LocaBotic

Marketplace à vendre

Ce site ecommerce marketplace à vendre est donc un site e-commerce comme beaucoup d’autres auquel j’ai ajouté une fonctionnalité multivendeur. Sur un site e-commerce classique, pour faire simple, le gestionnaire du site met en vente des articles qu’il achète en gros et qu’il revend au détail à des clients de son site. Mais sur LocaBoutic, les clients du futur propriétaire du site sont des vendeurs; des artisans créateurs (tel est le thème du site; thème que le futur propriétaire du site peut d’ailleurs changer s’il le souhaite).

Plus concrètement:

  1. Des artisans créateurs s’inscrivent sur Locaboutic et ils créent une “boutique virtuelle”: son espace vendeur.
  2. Il publie le détail des articles qu’il souhaite vendre
  3. Un visiteur choisit un ou plusieurs articles (de ce vendeur ou de plusieurs vendeurs)
  4. le visiteur “ajoute ses articles” dans son “panier”, puis il effectue son règlement par Paypal ou par carte bancaire (ça peut aussi être par virement ou “à la livraison”)
  5. L’argent arrive sur le compte bancaire du propriétaire du site
  6. Versement de l’argent au vendeur, à une période donnée ou à partir d’un certain montant.
  7. Et bien entendu, au passage, le propriétaire du site prend sa commission (pourcentage à définir librement)

Quelques chiffres

  • Création en mars 2021 / mise en ligne du site en mai 2021
  • 25 vendeurs inscrits en 1 semaine après la création (inscriptions fermées après ce succès)
  • 0 vente (activité jamais démarrée car non inscrit au registre du Commerce)
  • 0€ de chiffre d’affaire
  • Nombre total de visites en 2022: 129722 (sans aucune promotion sur les moteurs, sans publicité)
  • Page Facebook: 26 abonnés (je sais, c’est ridicule…)

Que comprend cette marketplace à vendre ?

  • Le nom de domaine (locaboutic.com)
  • L’hébergement chez OVH (je me charge de toute la technique pour un transfert en bonne et due forme)
  • Le site e-commerce marketplace sous Prestashop 1.7 + Knowband Marketplace
  • Un blog destiné aux vendeurs (artisans créateurs). Avec des pages d’aide technique, des explication etc…
  • Une page facebook
  • Des CGU (conditions générales d’utilisation) facilement éditables pour les personnaliser pour l’acheteur)
  • Mentions légales
  • Certificat de sécurité SSL
  • Conforme à la RGPD (Règlementation générale sur la Protection des Données)
  • Une présence déjà en place sur Google et autres (vérifiez en ligne ici)
  • Formation à la maintenance du site (très simple pourtant)
  • Si besoin, et gratuitement, je vous propose mon aide, mon support, ma technique, le temps de votre lancement ! (dans la limite du raisonnable 😉 )

Quelle est le montant, la valeur de ce site marketplace à vendre ?

Tout d’abord, combien coûte un site e-commerce créé chez un prestataire ? Comptez au moins 3000€ pour la création d’un site e-commerce neuf bas de gamme, et “dans son plus simple appareil”, mais déjà fonctionnel. Pour la création d’un site e-commerce Marketplace, lors de la rédaction de cet article, je me suis amusé à simuler une prestation ici, sur ce site. J’arrive à 2290€ hors taxes. Bien entendu, cela ne comprend pas le blog, les quelques articles qui y sont publiés, la page Facebook et tout le paramétrage du site !!!

Pour être tout à fait honnête avec vous, autour de 3500€, l’acheteur achète une marketplace au prix d’un simple site e-commerce. De mon côté, je rentre tout juste dans mes frais et ne fais aucun bénéfice. Ce n’était d’ailleurs pas ma volonté. Mais au-dessous de 3500€, il est donc tout à fait inutile de me déranger concernant cette marketplace à vendre. Je ne suis pas pressé. Je connais la valeur de ce site et son potentiel énorme.

Un peu de technique:

  • Nom de domaine enregistré chez OVH en avril 2021, hébergé par mes soins, également chez OVH.
  • Site e-commerce créé avec le CMS Prestashop 1.7 et le plugin ecommerce Knowband marketplace.

Coût d’entretien:

  • environ 50€ / an pour le nom de domaine et l’hébergement
  • 122€ / an pour le plugin Knowband (facultatif, mais cet abonnement permet de bénéficier des mise à jour automatiques)
  • C’est tout. Soit moins de 200€ par an.

 

Besoin d’un renseignement ? Une question ? Contactez-moi ici ou par téléphone au (+33) 0660729160

Rédacteur contre mauvais payeur

Rédacteur contre mauvais payeur

Rédacteur contre mauvais payeur : comment essayer de s’en préserver ?

Mon client refuse de payer: comment faire ?

 

Rédacteur floué: comment se défendre ?

Les rédacteurs web sont nombreux à se faire voler par un client mauvais payeur. Réfléchissons ensemble à la façon dont nous pourrions nous défendre face à ces mauvais payeurs.

Rédacteur contre mauvais payeur

Rédacteur floué: comment se défendre ?

Rédacteur contre mauvais payeur, un combat de chaque jour pour les rédactrices et rédacteurs web. Les rédacteurs web font un travail remarquable. Il permettent à tout un chacun de lire des pages web, de puiser des informations sur Internet, de lire une fiche produit sur un site ecommerce. Bref, sans eux, l’Internet serait bien fade, voire extrêmement différent de ce qu’il est aujourd’hui. Les rédactrices web et plus généralement tous les rédacteurs, exerçant bien souvent en Afrique, sont les nouveaux esclaves 2.0, comme expliqué dans un article de Christophe GREGOIRE. Souvent sous-payés, les rédacteurs sont aussi très souvent victimes d’un client qui refuse tout simplement de les payer !

Quel moyen en tant que rédacteur, pour lutter contre un mauvais payeur ?

Avant toute chose, il y a une relation client-rédacteur qui doit être basée sur des fondations solides. Un client régulier pourra très bien, à son bon vouloir, ne plus payer le rédacteur s’il le souhaite. Le rédacteur doit avant toute chose pouvoir se protéger. Comment ? En étant professionnel.

Le rédacteur web en micro-entreprise: Si le rédacteur est auto-entrepreneur (statut reconnu en France) ou s’il dispose d’un statut de micro-entreprise dans son pays, ou tout autre statut d’entreprise individuelle, il aura déjà plus de poids pour réclamer son dû. En effet, après une commande de rédaction web, il appartient au rédacteur de rédiger un devis. Le devis comportera différents éléments comme:

  • le type de prestation (rédaction, correction, traduction, relecture)
  • Titre de l’article
  • Nombre de mots
  • Optimisation SEO (ou pas)
  • Date de commande
  • Date de fin des travaux (rendu de l’article)
  • Tarif Hors taxe et/ou TTC selon votre statut
  • Acompte à la signature du devis (cela engage le client)
  • Date limite de paiement
  • Conditions de paiement (Paypal, Mobile Money, Virement bancaire, Western Union ou autre)
  • Pénalités en cas de retard de paiement (par exemple +20% après 30 jours de retard et poursuite pénale éventuelle)

Dès lors, quand les deux parties se sont mises d’accord par une signature du devis, le rédacteur s’engage à exécuter les travaux de rédaction selon le devis et le client s’engage à régler le rédacteur. En cas de retard ou de non paiement, le rédacteur dispose d’un document légal sur lequel s’appuyer pour faire pression sur son client.

Un devis est-il obligatoire ? En France, un devis gratuit et personnalisé est obligatoire : soit dès que le montant de la prestation dépasse 100 € TTC ; soit à la demande du client pour une prestation dont le prix est inférieur. Si vous n’optez pas pour un devis et que vous disposez d’un site Internet, vous pouvez tout à fait spécifier les obligations, les engagements du Client, comme du Rédacteur, dans les CGU. Christophe, l’auteur de ce site peut tout à fait vous créer votre site web pour environ 350€ (sans le nom de domaine).

Le rédacteur web travaille pour une agence de rédaction ou de référencement. Trois situations possibles:

Droit du rédacteur1: Statut salarié: Si le rédacteur travaille pour une agence de référencement, par exemple en France, celle-ci a le devoir de déclarer le rédacteur s’il est salarié dans son agence. Le rédacteur dispose alors d’un statut de salarié avec tout ce que cela implique: un contrat de travail, une déclaration à l’URSSAF, à la Sécurité Sociale etc. Le salarié aura donc un salaire mensuel, avec un bulletin de salaire.

2: Statut indépendant: L’agence de rédaction ou de référencement peut sous-traiter ses commandes de clients. Elle fera appel à un Rédacteur Freelance. Celui-ci disposera d’un statut de Micro-Entreprise ou d’entreprise individuelle. En sous-traitant, l’agence de rédaction devra alors payer une facture au rédacteur sur la base d’un devis rédigé par ce dernier.

3: Le rédacteur web n’est pas déclaré: Parfois, pour ne pas dire très souvent, les rédacteurs ne sont pas déclarés officiellement en tant qu’entreprise individuelle. Bien que ce soit très courant et largement toléré dans bon nombre de pays, en Afrique par exemple, il sera alors difficile pour le rédacteur de réclamer son dû. En effet, aucun document officiel ne vient protéger le rédacteur. Aucun document ne peut prouver le lien entre la personne qui passe une commande et le rédacteur. Le rédacteur ne disposera alors d’aucun recours possible au niveau juridique.

Le rédacteur web ne dispose d’aucun statut officiel:

Comme évoqué dans le paragraphe précédent, si le rédacteur exerce son activité de façon illégale, bien que ce soit très courant dans un grand nombre de pays en Afrique par exemple, il lui sera très difficile, pour ne pas dire impossible de réclamer l’argent du client mauvais payeur. Il n’existe malheureusement pas de recours officiel puisque par essence, l’exécution de la commande n’était pas officielle.

Comment devenir rédacteur web officiellement et trouver des clients ?

Devenir rédacteur indépendant en créant son entreprise appuiera votre positionnement professionnel. Vous deviendrez alors un Rédacteur Freelance reconnu. Renseignez-vous auprès des administrations officielles de votre pays pour créer une micro-entreprise. Dans un grand nombre de pays, il s’agit simplement d’une formalité administrative. Cette formalité apportera un poids certain à votre activité de rédacteur et vous pourrez alors créer un devis et éditer une facture à une agence de rédacteur ou une agence de référencement. Vous pourrez aussi démarcher des entreprises sérieuses qui seront prêtes à vous payer à la hauteur de votre travail.

Une agence de rédacteurs a t-elle le droit de sous-traiter en Afrique ?

Une entreprise, quelle qu’elle soit, a le droit de sous traiter avec toute autre entreprise ou prestataire, y compris à l’étranger. A l’unique condition de régler une facture éditée préalablement par le prestataire. L’agence de rédacteur n’a pas le droit de payer un prestataire sans facture. Ce serait là du Travail Illégal, ce qui est passible d’un Emprisonnement de 5 ans et d’une amende de 15 000 € (par étranger employé). Les peines sont portées à 10 ans d’emprisonnement et à 100 000 € d’amende lorsque l’infraction est commise en bande organisée.

Rédactrice ou rédacteur, je suis victime d’un article impayé: Comment dénoncer du travail illégal ?

Que vous soyez en France ou à l’étranger, vous avez la possibilité de dénoncer une entreprise qui refuse de vous payer. Vous trouverez quelques liens ici et voici quelques astuces pour vous défendre:

1. Rassembler les preuves
Si vous êtes victime de vol d’un article (ou non paiement de votre article, ce qui revient au même), voire de plagiat. Rassemblez des preuves (captures d’écran, URL, coordonnées de contact, etc.). Ensuite, essayez de régler le problème à l’amiable avec le mauvais payeur. Contactez-le poliment pour lui exposer la situation et lui demander de vous payer ou de retirer le contenu.

2. A l’amiable ?
S’il ne répond pas ou s’il refuse de s’exécuter, présentez-lui vos preuves et dites que vous allez entamer une procédure. En parallèle, envoyez une lettre en recommandée avec accusé de réception dans laquelle vous lui notifiez votre demande de retrait du contenu, ainsi qu’une date butoire.

Cela devrait commencer à inquiéter l’arnaqueur…

Afin d’enrichir cet article, merci de le commenter en bas de page, de le partager et surtout de réfléchir à une instance permettant de stopper ce fléau afin que la peur change de camp !