Marteau perforateur

Marteau perforateur

MARTEAU PERFORATEUR

Tout savoir sur le fonctionnement de ce magnifique outil en un clin d’œil

Marteau perforateurN’importe quel tournevis sans fil peut percer de nos jours. C’est une grande simplification, dans de nombreux ménages, il était possible de se passer complètement de la perceuse. Mais dès que le matériau devient un peu plus dur, ces perceuses sans fil atteignent leurs limites. Si un trou doit être percé même dans du béton armé, même la perceuse filaire échouera. Ensuite, une perceuse à percussion est nécessaire pour percer le trou dans un délai raisonnable. Nous montrons ce qui est important pour un marteau perforateur, quelles sont les différences et à qui peut correspondre la puissance de frappe des Marteaux perforateurs .

Comment fonctionne un Marteau perforateur ?

Si vous souhaitez percer du béton ou de la roche dure, il est préférable d’utiliser un marteau perforateur avec une force de frappe pneumatique. Dans ce modèle, un palier oscillant, conditionné par le moteur, déplace le piston d’entraînement. De l’air se trouve entre le piston volant et le piston d’entraînement.

Celui-ci est comprimé par un mouvement vers l’avant, ce qui crée une certaine pression. Le piston de vol libre se déplace alors vers l’avant sous l’effet de la force et frappe le percuteur.

Une impulsion de frappe entre le piston volant et le percuteur permet de transmettre cette impulsion à l’outil dans le porte-outil. Le club rebondit donc en même temps que le piston d’entraînement.

Lorsque le piston d’entraînement se trouve à nouveau en mouvement vers l’avant, le piston volant vient à sa rencontre, ce qui comprime à nouveau l’air. En accumulant plus d’énergie, le percuteur et l’outil d’insertion reçoivent également plus de force.

Types de marteaux perforateurs

Les modèles de marteaux perforateurs se distinguent principalement en :

Le modèle le plus courant et le plus connu est certainement le marteau perforateur électronique. Ces modèles existent en différentes tailles et puissances. Les marteaux perforateurs électroniques fonctionnent sur 220 volts et sont immédiatement prêts à l’emploi au moyen d’une prise électrique Schuko normale. Entre-temps, ces appareils existent également en tant que marteaux perforateurs sans fil. Ils conviennent principalement à l’usage domestique, pour les matériaux minéraux tels que la maçonnerie normale, le placoplâtre et le crépi.

Si vous avez peur du bruit, préférez un marteau perforateur pneumatique silencieux et nécessitant peu d’entretien. Mais il n’y a pas que des avantages ! L’inconvénient est que vous avez besoin d’un compresseur ou d’un réseau d’air comprimé pour utiliser un marteau perforateur pneumatique.

C’est pourquoi les appareils pneumatiques ne sont généralement utilisés que sur les grands chantiers. Néanmoins, des marteaux perforateurs électroniques à percussion pneumatique sont désormais disponibles dans le commerce.

Différence entre le marteau perforateur et la perceuse à percussion

Dans tous les cas, la différence est déjà visible dans la taille différente des deux appareils. En comparaison, un marteau perforateur est plus petit et plus maniable qu’une perceuse à percussion, qui est plutôt plus grande. En outre, la différence réside également dans la fonction différente des deux machines.

Dans le cas de la perceuse, le piston est entraîné par le régulateur d’entraînement, qui met à son tour le percuteur en mouvement. Le marteau perforateur produit ainsi un mouvement de percussion.

La perceuse à percussion fonctionne avec une contre-pression et fait constamment battre les disques dentés les uns contre les autres. C’est ainsi que la perceuse à percussion obtient son mouvement de percussion. C’est pourquoi l’utilisation d’une perceuse à percussion demande beaucoup plus d’efforts, car la contre-pression doit être appliquée pour le mouvement de percussion lui-même.

Sur de nombreuses perceuses à percussion, le mécanisme de percussion peut être activé séparément. Pour les matériaux tendres comme le placoplâtre ou le bois, il est préférable de ne pas utiliser de marteau perforateur.

Dans ce cas, il est préférable d’utiliser une perceuse à percussion dont le mécanisme de percussion est désactivé. Ainsi, le matériau tendre n’est pas affecté. Il en va de même lorsque le travail doit être effectué proprement et avec précision.

Si vous souhaitez acheter une perceuse à percussion ou un marteau perforateur, vous devez tenir compte des critères suivants :

  • Taille
  • Coût d’achat
  • Principe de fonctionnement
  • Précision

Quels sont les fabricants dans ce domaine ?

Dans le monde du bricolage, les meilleures marques de fabricants d’outils professionnels sont :

« Cette liste des grandes marques de marteaux est celle que nous avons testé sur de nombreux appareils pour bricoleur. »

Petits rappels sur quelques marques de marteaux perforateurs bien connues

Le marteau perforateur Bosch de l’entreprise du même nom fait partie des principaux fabricants de marteaux perforateurs. Bosch est synonyme de fiabilité et de qualité. L’entreprise investit sciemment dans le développement de marteaux perforateurs afin de les améliorer en permanence. Ces outils conviennent à tout ouvrier ou bricoleur ordinaire mais aussi professionnel .

Makita, une entreprise japonaise, fabrique des outils depuis 1915, dont la fameuse clé à choc, et a réussi à se hisser au sommet de la qualité. Le boîtier de qualité, associé à des moteurs très performants, est disponible à la vente dans toutes les catégories de prix.

Les outils portant la marque rouge de Hilti sont inoubliables. L’entreprise a su convaincre ses clients sur le plan qualitatif, à tel point que le nom HILTI est devenu synonyme d’outils de qualité exceptionnelle dans toute la région.

Quels sont les accessoires disponibles pour un marteau perforateur ?

Le programme propose en général des accessoires :

  • Burins,
  • Forets,
  • Aspirateurs de poussière,
  • Rallonges de perçage pour les marteaux perforateurs.

Toutefois, le choix des accessoires peut varier en fonction du type de marteau perforateur et du fabricant.

Lorsque vous travaillez avec un marteau perforateur, la poussière causée par le perçage n’est pas absente. Avec un aspirateur comme accessoire, la poussière peut être facilement collectée et aspirée. Ainsi, le travail est non seulement plus facile, mais aussi plus propre et aucune poussière ne pénètre dans les yeux ou n’est inhalée.

De quoi doit être capable un marteau perforateur ?

Puissance

La règle d’or est la suivante : “puissance en watts égale force”. Plus le moteur du marteau perforateur est puissant en termes de watts, plus il est performant. Mais il existe encore quelques caractéristiques importantes.

Vitesse de frappe

La plupart des marteaux perforateurs fonctionnent à plus de 5000 coups par minute. Un marteau perforateur à usage domestique devrait avoir au moins 4000 coups par minute.

Poids

Le poids du marteau perforateur est également important : il ne doit pas être trop lourd, sinon le travail en position renversée risque d’être très fatigant et de faire rapidement penser à une salle de fitness avec entraînement musculaire.

Si le marteau perforateur ne pèse pas plus de deux kilos, il est possible de travailler et de percer plus longtemps.

Réglage de la vitesse

En plus d’une double fonction de martelage et de perçage, il devrait également être possible de régler la vitesse par paliers.

Pour les trous de grande taille, la première vitesse s’impose, car elle est aussi la plus puissante dans sa capacité de perçage, avec une vitesse de rotation faible.

En deuxième vitesse, vous percez certes à une vitesse plus élevée, mais avec moins de puissance. C’est pourquoi le marteau perforateur ne devrait être utilisé principalement que pour les petits trous à percer.

Fonctions

Un autre avantage d’un marteau perforateur est qu’il est possible de désactiver le mécanisme de percussion. Ainsi, il n’est pas nécessaire de disposer d’une perceuse supplémentaire.

Si vous souhaitez effectuer des travaux de burinage avec le marteau perforateur, un marteau perforateur avec fonction d’arrêt de rotation est le bon choix.

Critères d’achat

Lorsque vous achetez un marteau perforateur, tenez compte des critères suivants :

  • Puissance
  • Vitesse de rotation à vide
  • Puissance de frappe
  • Nombre de coups à vide
  • Épaisseurs de perçage
  • Porte-outil
  • Butée de profondeur
  • Poids

Conseils pour l’achat

Voici quelques critères d’achats qui vont vous guider lors de la sélection de votre marteau perforateur.

  • Il faut se demander où et comment on veut utiliser l’appareil. Tous les marteaux perforateurs ne sont pas conçus pour une utilisation en extérieur, tous les appareils ne sont pas adaptés au travail au-dessus de la tête.
  • Le mécanisme de percussion pneumatique est un bon compromis entre prix et performance pour un usage privé.
  • Pour les travaux plus légers, un marteau-perforateur filaire (à câble électrique) ou un marteau-perforateur sans fil moderne suffit. Si l’on possède deux batteries, on peut charger rapidement l’une et continuer à travailler avec la seconde. De plus, les variantes sans fil possèdent aujourd’hui une force de perçage impressionnante.

Vêtements de protection utiles pour le martelage

Lors du travail avec le marteau perforateur, des pierres, des carreaux ou du crépi peuvent être arrachés du mur avec une forte pression. De temps en temps, ces éléments développent une vie propre rapide et dangereuse et peuvent rebondir sur l’ouvrier (ou le spectateur).

C’est pourquoi il faut toujours porter des vêtements de protection lorsqu’on travaille avec un marteau perforateur :

  • Chaussures de travail avec embout en acier et isolation multiple de la plante des pieds (électrocution !).
  • Gants
  • Lunettes de protection
  • Éventuellement UN casque (généralement obligatoire en cas d’utilisation professionnelle)
  • Masque à poussière en cas de fort dégagement de poussière (surtout à l’intérieur)
  • Protection auditive

FAQ – Questions fréquemment posées sur les marteaux perforateurs

Voici une série de questions dont les bricoleurs et ouvriers professionnels se posent sur le marteau-perforateur, nous avons tenu compte d’une multitude de critères et de tests avant d’y répondre :

Quel est le meilleur marteau perforateur ?

Avec le grand nombre de travaux effectués avec cet outil, nous pouvons affirmer avec certitude que le meilleur c’est le Bosch Professional GBH 2-28 F, puis vient le modèle du Bosch Professional GBH 2-26 F

Quelle est la différence entre une perceuse et un perforateur ?

Malgré la similarité en termes de perçage de ces deux outils, la perceuse dégage moins de bruit et est donc plus silencieuse qu’un perforateur, de plus, les trous effectués avec un perforateur sont nettement plus visibles que ceux effectués avec une perceuse.

Comment choisir un marteau perforateur ?

Pour réaliser un bon choix, le premier pas est de vous faire guider par un professionnel dans le domaine du bricolage. Et ensuite renseignez-vous encore sur des détails approfondis des tests et avis d’autres utilisateurs et effectuez une comparaison.

C’est quoi un perforateur burineur ?

Un perforateur burineur est un outil de bricolage utilisé pour de grandes tâches (perçage, burinage…) qui nécessite beaucoup d’énergie d’impact comme le travail du béton, de l’acier, du bois et des carreaux.

Quel prix pour un perforateur ?

Le prix d’un perforateur pas cher oscille généralement dans les 100 euros mais si vous tenez à la qualité, il faut vous munir de pas moins de 200 euros.

Quelle puissance de frappe pour un perforateur ?

Pour une bonne puissance d’impact, pensez à un perforateur de 700 w à 1500 w.

Autre article en lien: tout savoir sur la meuleuse

BESOIN D’UN ARTICLE DE CETTE QUALITÉ ?

Faites appel à Axel:

    • marteau perforateur, perceuse, burineur
    Clé à choc

    Clé à choc

    La clé à choc

    Tout savoir sur le fonctionnement de ce magnifique outil !

    Le rêve de tout bon bricoleur, mécanicien, garagiste ou un quelconque professionnel est d’avoir un outil idéal qui réponde parfaitement à ses besoins ou aux différents travaux à réaliser. Pour effectuer des tâches de vissage, dévissage, serrage ou desserrage des écrous, des vis et des boulons tout en gagnant du temps et en réduisant des efforts ; il vous faut exactement un outil léger, maniable, puissant et facilement portatif. Bien entendu, il existe différents outils de boulonnage et déboulonnage sur le marché, mais le plus pratique dans ce genre de situation reste sans aucun doute une clé à choc.

    Quelques conseils pratiques avant l’achat d’une clé à choc

    Pour acheter une clé à choc, il est d’abord nécessaire de passer en revue différents critères de choix. Ajouté à cela, le fait d’avoir une excellente compréhension sur le mécanisme d’utilisation de cet outil.

    La clé à choc, la boulonneuse ou la déboulonneuse est un appareil particulièrement incontournable pour les particuliers et les professionnels de la mécanique. Grâce à sa finition, celui-ci permet de serrer et de desserrer des boulons (rouillés ou cassés) sans stress.

    L’apparence de la clé à choc peut vous faire penser à une visseuse tellement il y a des similitudes entre ces deux outils. Elle reste nécessaire dans un garage surtout pour des cas où il faut absolument des serrages à fort couple. Avec cet outil, vous allez pouvoir faire des travaux qui nécessitent beaucoup d’impact de serrage rapidement et sans peine.

    De plus, l’outil est aussi adéquat pour le démontage des roues de véhicules automobiles (voiture, camion, poids lourds…) et même en situation de changement d’un pneumatique ou d’une plaquette de frein.

    Comment choisir une clé à chocs ?

    Pour garantir le meilleur choix, vous devez tenir compte de différents critères de sélection. Parmi les plus remarquables, vous pouvez voir le couple de serrage disponible, la fréquence d’impacts ou de percussion et l’énergie d’alimentation.

    Le couple de serrage

    Le couple de serrage est l’indicateur le plus important à regarder, car c’est grâce à lui que votre clé à choc va posséder une puissance et une efficacité redoutable sur les travaux de serrage. La valeur du couple de serrage se mesure en Nm (newton-mètre). En effet, plus sa valeur sera élevée plus l’outil pourra être utilisé sur un travail qui demande plus d’effort ou pour un usage professionnel.

    Le nombre d’impacts

    Le nombre d’impacts est caractéristique d’une vitesse d’action lors du serrage. En supposant que vous optez pour une clé à choc qui est fournie d’un nombre d’impacts élevé, vous serez équipés d’une boulonneuse qui percute parfaitement la vis, l’écrou ou les boulons pour son niveau de desserrage.

    L’alimentation énergétique

    Notre choix ici va être dirigé vers un modèle de clé à choc ayant d’une part une intensité élevée et d’autre part un haut niveau d’ampérage heure. Pour la batterie d’une clé à choc sans fil ou filaire, gardez votre attention à celle faite en Lithium-ion (à cause de sa recharge rapide en un court laps de temps et de son autonomie remarquable sur des travaux de longue durée). Pour jouir efficacement de l’utilisation de la batterie sur la clé à choc, il faut au préalable s’assurer que la pression et le débit d’air correspondent à la clé.

    Les avantages et inconvénients d’une clé à choc

    Comme tout autre outil, elle présente des avantages et des inconvénients.

    Les avantages

    • La clé à choc reste un outil puissant et efficace pour utilisation sur les roues de voiture. Notamment pour les clés à chocs disposées d’un couple de serrage qui surpasse les 1000 Nm ;
    • Un maintien simple et un entretien agréable ;
    • La sécurité d’alimentation par le biais d’air comprimé ;

    Les inconvénients

    • Le bruit peut provoquer une gêne occasionnelle.

    FAQ – Questions fréquemment posées

    Comment fonctionne une boulonneuse à choc ?

    Faisant penser à une visseuse, elle combine deux systèmes (d’une part celui de frappe et d’autre part celui de rotation) pour visser ou dévisser rapidement et sans gêne. Le boitier de cette boulonneuse est équipé des accessoires pour la frappe et la rotation. L’appareil démarre lorsqu’on actionne la gâchette qui est rattachée à un inverseur de sens de rotation permettant de permuter du mode vissage à celui de dévissage rapidement et vice-versa.

    Quelles sont les différentes marques de clé à choc ?

    Parmi les meilleures marques de clé à choc, vous avez :

    Quels sont les accessoires disponibles pour une clé à choc ?

    Pour accompagner sa bonne utilisation, il vous faut des accessoires basiques tels que des :

    • Embouts de clé à choc ;
    • Douilles rangées dans un coffret solide ;
    • Mallette de transport de votre clé à choc ;

    Quelle puissance choisir ?

    Si vous choisissez une clé à choc filaire, utilisez des puissances qui dépassent 500 Watts (W) pour vous garantir un couple de serrage efficace. Pour le cas d’une clé à choc sans fil, toute batterie au voltage minimum de 18 V associée à une capacité minimale de 2 Ah pourra faire l’affaire.

    Quelle différence entre clé à choc et boulonneuse ?

    L’outil de bricolage à opter pour une utilisation purement professionnelle reste la boulonneuse. Ainsi, celle-ci est capable de réaliser tous les travaux de vissage ou de dévissage des boulons et vis rapidement. Quant à la clé à choc, elle se démarque des différentes clés par l’existence d’un porte-embout (mandrin) à l’extrémité de sa tête qui sert à l’accueil des douilles.

    Quelle est la clé à choc la plus puissante ?

    Si vous voulez beaucoup d’impact et une vitesse de rotation à plein régime, tournez-vous vers la plus puissante : Bosch GDS 18V-Li HT (couple – 650 Nm, Nombre de tours par minute – 1900 trs à vide, Fréquence de frappe – 2100 coups/min).

    0

    • Clé à choc
    • clé à choc, boulonneuse à choc, visseuse à choc
    Pourquoi utiliser une meuleuse ?

    Pourquoi utiliser une meuleuse ?

    Présentation et rôle de la meuleuse

    La meuleuse est un outil qui s’utilise dans divers domaines dans le bricolage, mais surtout dans les travaux pour les chantiers immobiliers, des petits travaux ménagers, les ateliers des amateurs et même chez les professionnels. Elle peut être à batterie ou reliée par un câble d’alimentation. Grâce à son importance, c’est un outil extrêmement polyvalent et multifonctionnel qui peut remplir une myriade de fonctions pour les tâches ménagères et dans le jardin. Les meuleuses éliminent les bavures, les irrégularités, poncent, meulent, polissent, affûtent les lames et les pointes.

    Meuleuse, disqueuse, activités, adulte Photos

    L’utilisation d’une meuleuse peut s’appliquer sur une grande variété de matériaux, mais ses performances sont liées par la structure et les caractéristiques celle-ci. Selon le type, les prix peuvent varier considérablement. Il existe une multitude de meuleuse, de ce fait le choix d’une meuleuse s’applique en fonction des tâches à réaliser.

    Généralement, il existe 3 types de meuleuse : d’angle, d’établi ou axiale.

    La meuleuse d’angle encore appelée « disqueuse », est un outil portatif qui s’utilise de manière manuelle. Le plus grand atout de cet appareil est sa grande maniabilité, cela est dû au fait que ce type d’appareil peut travailler facilement sur de petits matériaux. Selon votre utilisation, vous pouvez opter pour des meuleuse filaire d(électriques) ou  sans fil (à batterie).

    Le second modèle est celui de la meuleuse d’établi , en effet celle-ci doit être fixée sur une surface de travail. C’est une meuleuse particulière, car elle vaut plus cher que les autres meuleuses, cependant elle démontre nettement de meilleures performances, ce qui la rend souvent indispensable dans le secteur professionnel. Dotée d’une grande précision dans l’exécution du meulage… Pour continuer la lecture ou tout savoir sur la meuleuse, veuillez cliquez ici.

    • Présentation et rôle de la meuleuse
    • Meuleuse
    Pompe à chaleur – tout ce que vous devez savoir en un coup d’œil

    Pompe à chaleur – tout ce que vous devez savoir en un coup d’œil

    La pompe à chaleur pour le chauffage utilise une énergie renouvelable. L’installation de ce système de chauffage durable est désormais standard dans les nouveaux bâtiments et constitue également une solution durable pour de nombreux bâtiments existants. Cependant, vous devez remplir un certain nombre de conditions pour que la pompe à chaleur fonctionne efficacement.

    L’essentiel en bref :

    • Une pompe à chaleur est particulièrement adaptée aux maisons avec une bonne isolation thermique et un chauffage de surface, par exemple un chauffage au sol.
    • Un facteur de performance saisonnier élevé est important pour l’efficacité de la pompe à chaleur.
    • Une planification correcte de la pompe à chaleur augmente son efficacité et la rend plus respectueuse du climat.

    Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

    Tout le monde a une pompe à chaleur à la maison – car c’est le cœur de chaque réfrigérateur. Là, il refroidit l’intérieur en évacuant la chaleur. Un réfrigérant dans un système de tuyauterie sert de moyen de transport. L’appareil transmet la chaleur à l’air ambiant via les tuyaux situés à l’arrière.

    pompe à chaleur

    La pompe à chaleur est un réfrigérateur inversé

    La pompe à chaleur transporte la chaleur dans la maison à partir de l’air extérieur, de la nappe phréatique ou du sol. Ici aussi, un fluide frigorigène dans un système de tuyauterie est le moyen de transport. Celui-ci est comprimé dans le circuit et lorsque la chaleur est libérée, le fluide est à nouveau détendu. Une pompe à chaleur électrique a besoin d’électricité pour cette compression.

    Si plus de chaleur est nécessaire dans la maison que la pompe à chaleur ne peut actuellement fournir, un élément chauffant supplémentaire intervient généralement. Cela chauffe électriquement l’eau du circuit de chauffage individuellement : cela est moins efficace que le chauffage avec la pompe à chaleur et augmente considérablement les coûts d’électricité. La pompe à chaleur doit donc être conçue de manière à ce que le thermoplongeur  ne s’enclenche que le moins possible, voire pas du tout.

    Une pompe à chaleur est-elle respectueuse du climat ?

    Une pompe à chaleur peut être respectueuse du climat, mais cela dépend du système individuel. Les pompes à chaleur extraient la chaleur de l’air ambiant, de la nappe phréatique ou du sol. Cependant, cette utilisation des énergies renouvelables à elle seule ne rend pas un système respectueux du climat. Parce que les pompes à chaleur ont besoin de beaucoup d’électricité, et la plus grande partie de celle-ci provient encore de centrales au charbon nuisibles au climat. La pompe à chaleur doit donc fonctionner efficacement, c’est-à-dire produire le plus de chaleur possible avec le moins d’électricité possible.

    Plus l’électricité provenant de l’énergie éolienne et solaire et d’autres énergies renouvelables entrera dans le mix électrique général à l’avenir, plus chaque pompe à chaleur sera respectueuse du climat. Si vous souhaitez faire fonctionner votre pompe à chaleur avec de l’électricité verte dès aujourd’hui, choisissez un tarif avec une étiquette ou utilisez votre propre énergie solaire depuis le toit.

    À quelles exigences ma maison doit-elle répondre pour qu’une pompe à chaleur ait un sens ?

    Dans les nouvelles constructions, comme un gîte par exemple, les pompes à chaleur électriques sont aujourd’hui les systèmes de chauffage les plus couramment installés. Mais les pompes à chaleur peuvent également fonctionner de manière économique et respectueuse du climat dans les bâtiments anciens et autres bâtiments existants. Si vous souhaitez passer à une pompe à chaleur, vous devez d’abord répondre à des exigences importantes. Sinon, le chauffage nécessite trop d’électricité et ne profite ni au climat ni au compte bancaire.

    De nombreux bâtiments doivent donc être rénovés énergétiquement avant le basculement. Il est préférable de se faire conseiller sur le bilan énergétique de toute la maison et la puissance de chauffage requise avant d’engager un entrepreneur en chauffage.

    Les conditions suivantes doivent être remplies :

    1. Bonne protection thermique du bâtiment : Par exemple, grâce à l’isolation et aux fenêtres modernes, afin que pas trop de chaleur ne soit perdue inutilisée.
    2. Gros radiateurs : Il est préférable d’avoir un chauffage au sol ou un chauffage mural. Les basses températures de l’eau de chauffage suffisent à chauffer la maison.
    3. Si les deux ne sont pas encore atteints, l’état de rénovation de la maison peut être amélioré en modernisant l’isolation de la façade, en remplaçant les fenêtres ou en remplaçant les radiateurs individuels.

    Que dit le facteur de performance saisonnier de la pompe à chaleur ?

    Plus une pompe à chaleur fonctionne efficacement, plus son facteur de performance annuel (SPF) est élevé. Il décrit le nombre d’unités de chaleur que le système de chauffage génère en moyenne annuelle avec une unité d’énergie utilisée. Plus le SPF  est élevé, mieux c’est.

    Le SPF 4 signifie, par exemple, que la pompe à chaleur fournit en moyenne 4 kilowattheures de chaleur à la maison par kilowattheure d’électricité. Une pompe à chaleur ne peut actuellement être considérée comme efficace que si elle a un SPF d’au moins 3, car une grande partie de notre électricité provient encore de grandes centrales. Cependant, avec une part croissante d’énergies renouvelables dans le mix électrique allemand, les WP deviennent encore plus respectueuses du climat.

    Les informations d’efficacité fournies par le fabricant sont basées sur des mesures dans des conditions de laboratoire. Dans la plupart des cas, les appareils n’atteignent pas les valeurs de laboratoire dans la pratique. Il est donc crucial pour un bon SPF que vous receviez des conseils précis à l’avance sur la source de chaleur optimale pour votre maison individuelle et vos besoins en chaleur. Après l’installation de la pompe à chaleur et la première année de fonctionnement, vous devez garder un œil sur le facteur de performance annuel. Parce que, par exemple, en ajustant la commande ou en éteignant l’élément chauffant, certains ajustements peuvent encore être effectués.

    Les pompes à chaleur sur nappe phréatique sont les pompes à chaleur les plus efficaces. La rentabilité d’un système dépend de nombreuses conditions.

    Que dit le coefficient de performance (COP) de la pompe à chaleur ?

    Souvent, le numéro de performance (en abrégé COP, du coefficient de performance anglais) est donné. Il indique également le rapport entre l’énergie utilisée et la chaleur générée, mais n’est pas aussi significatif. Le chiffre de performance représente un instantané, tandis que le chiffre de performance annuel tient compte des conditions changeantes au cours de l’année.

    Ai-je besoin d’un compteur de chaleur ?

    Il est essentiel que vous ayez un compteur de chaleur installé pour la pompe à chaleur, si vous n’en avez pas déjà un. C’est la seule façon de vérifier si votre système fonctionne efficacement et d’effectuer des ajustements si nécessaire. Le compteur de chaleur vous indique en kilowattheures la quantité de chaleur que la pompe à chaleur a fournie à la maison. Si vous divisez cette valeur après un an de fonctionnement par la consommation électrique de la pompe à chaleur au cours de la même période, vous obtenez votre facteur de performance annuel. Si le facteur de performance annuel est nettement inférieur aux attentes, vous devez rechercher les causes et, si possible, prendre des contre-mesures avec l’aide de votre entreprise spécialisée.

    Ai-je besoin d’un stockage tampon ?

    Un ballon tampon peut temporairement stocker la chaleur générée. Ceci est généralement recommandé car l’exploitant du réseau peut retirer la pompe à chaleur du réseau à l’heure. Les ponts de mise en cache cette fois. De plus, les temps de pause protègent le système. Un ballon tampon est indispensable pour les systèmes de chauffage hybrides. Cependant, des pertes d’énergie se produisent toujours à la suite d’un stockage intermédiaire. Dans le cas des pompes à chaleur avec technologie dite Inverter, le système de conduite du chauffage mural ou au sol peut également suffire pour le stockage temporaire. Il n’y a alors aucune perte. Laissez-nous vous conseiller à ce sujet.

    Les pompes à chaleur dotées de la technologie dite Inverter, qui augmente l’efficacité, sont aujourd’hui courantes. Lorsque les besoins en chaleur sont faibles, ces appareils fonctionnent à puissance réduite et économisent ainsi de l’énergie. De plus, la technologie prolonge la durée de vie du système de chauffage et assure un fonctionnement plus fluide et un chauffage adapté aux besoins des résidents. Assurez-vous d’acheter un appareil avec la technologie de l’onduleur.

    Existe-t-il une étiquette pour la pompe à chaleur ?

    Il y a le sceau d’approbation de l’EHPA, l’association européenne des pompes à chaleur. Les appareils avec ce sceau répondent à certaines exigences techniques. De plus, le fabricant accorde une garantie complète de deux ans, offre un service 24 heures sur 24 et garantit que les pièces de rechange seront disponibles pendant dix ans.

    L’étiquette de chauffage d’efficacité énergétique , en revanche, n’est que d’une aide limitée dans le choix du bon appareil. Toutes les pompes à chaleur comparables atteignent la meilleure classe d’efficacité. Cependant, les informations sur la consommation d’énergie et le volume peuvent être utiles pour prendre une décision.

    Y a-t-il des différences dans le réfrigérant ?

    Le fluide frigorigène transporte le dans la pompe à chaleur. Le bon choix est très important pour l’effet du chauffage sur le climat. En effet, du réfrigérant peut s’échapper du système avec le temps ou pendant le remplissage. Certains de ces produits chimiques augmentent considérablement l’effet de serre dans l’atmosphère. Ils accélèrent donc le réchauffement climatique, censé être ralenti par les économies de CO2. Le soi-disant GWP (abréviation de l’anglais : “Global Warming Potential”) de nombre de ces agents est plusieurs milliers de fois supérieur à celui de la même quantité de CO2. Les fluides frigorigènes individuels sont donc déjà progressivement interdits.

    Commandez une pompe à chaleur avec un fluide frigorigène à faible GWP ! Ce sont souvent des substances naturelles comme le propane. Mais il existe également des substances artificielles à faible GWP. Plus la valeur est faible, plus la pompe à chaleur est respectueuse du climat – nous recommandons, par exemple, le réfrigérant R32 avec un GWP de 675. De nombreux appareils fonctionnent avec les réfrigérants R410a ou R404a, qui ont un GWP supérieur à 2000.

    Quelles surfaces de chauffe conviennent le mieux à une pompe à chaleur ?

    Le chauffage de surface est idéal pour un fonctionnement efficace de la pompe à chaleur – par exemple le chauffage au sol, au mur ou au plafond.

    La chaleur peut très bien être diffusée dans la pièce sur la grande surface. Par conséquent, le chauffage de surface fonctionne avec des températures de chauffage plus basses, qui peuvent être fournies par la pompe à chaleur sans aucun problème.

    Mais même les radiateurs n’excluent pas le fonctionnement d’une pompe à chaleur. Si les radiateurs sont assez grands et que l’état de rénovation de la maison est assez bon, la température (de départ) du chauffage peut être tellement abaissée qu’un bâtiment existant avec des radiateurs peut également être chauffé avec une pompe à chaleur.

    Si les radiateurs ne sont pas assez grands ou que l’état de rénovation de votre maison n’est pas suffisamment adapté à un fonctionnement direct avec une pompe à chaleur, il est utile dans certains cas de remplacer les radiateurs individuels “trop ​​petits” par des plus gros ou même par de la soi-disant chaleur radiateurs pompe/radiateurs basse température.

    Ma pompe à chaleur ne fonctionne pas efficacement. Quelle peut être la raison?

    Ce sont des facteurs typiques qui réduisent l’efficacité, vérifiez-les :

    • La source de chaleur est conçue trop petite pour les besoins de chauffage dès le départ.
    • Vos radiateurs sont trop petits, de sorte que les températures de départ sont trop élevées.
    • La demande en eau chaude est plus élevée que prévu.
    • Ils chauffent plus que prévu lors de la planification.
    • L’entreprise spécialisée n’a pas réglé correctement le chauffage.
    • Une pompe de circulation plus ancienne consomme trop d’électricité.

    Une pompe à chaleur doit-elle être homologuée ?

    Vous n’avez pas besoin de permis pour une pompe à chaleur à air. Cependant, si vous utilisez les eaux souterraines ou le sol comme source de chaleur, vous devez vérifier à l’avance où et comment les autorisations peuvent être obtenues. Différentes réglementations s’appliquent selon la localisation du bien et le type de construction souhaité. Les interlocuteurs sont les autorités inférieures de l’eau, qui sont situées au niveau des districts ou des villes indépendantes. Une entreprise mandatée par vous peut également préparer les candidatures pour vous. Il est préférable d’inclure cette étape dans le contrat avec le concepteur ou l’entrepreneur.

    Dans tous les cas, vous devez enregistrer le fonctionnement d’une pompe à chaleur auprès de l’opérateur du réseau électrique local. C’est également une condition préalable pour que vous puissiez utiliser un tarif d’électricité de chauffage. Afin de déterminer la consommation électrique du chauffage, celui-ci dispose également d’un compteur supplémentaire. Vous pouvez charger un exploitant de point de mesure autre que l’exploitant du réseau local d’installer et d’exploiter ce compteur.

    Les pompes à chaleur font du bruit ?

    Aucun problème de bruit n’est à prévoir avec les pompes à chaleur souterraines et géothermiques. Les pompes à chaleur à air font du bruit avec leurs gros ventilateurs. Ces bruits peuvent déranger les voisins, par exemple, mais aussi vous-même, même si les exigences légales sont respectées. Les appareils sont devenus de plus en plus silencieux ces dernières années. Cependant, pour éviter les problèmes, vous devez considérer deux points :

    • Lorsque vous choisissez un modèle spécifique, faites attention aux émissions sonores. Une valeur mesurée pour cela est indiquée sur l’étiquette d’efficacité de chaque appareil. La moyenne est d’environ 50 dB (décibels), mais il existe aussi des appareils avec 30 dB. Certains appareils modernes disposent également d’un mode nuit particulièrement silencieux.
    • Déterminez l’emplacement d’installation optimal avec l’entreprise spécialisée. Il ne s’agit pas seulement de la distance, par exemple, de la maison voisine. L’absorption acoustique favorable, par exemple par des haies, doit également être prise en compte. Et aussi la réflexion sonore désavantageuse sur les murs de la maison. Assurez-vous d’en discuter en détail lors de la planification. Les bruits gênants ne peuvent plus être corrigés plus tard, ou seulement difficilement.

    Un chauffage pompe à chaleur peut-il également fonctionner comme climatiseur ?

    Certaines pompes à chaleur peuvent également être utilisées pour le refroidissement en été. Une distinction est faite entre le refroidissement actif avec une pompe à chaleur dite réversible et le refroidissement passif avec une pompe à chaleur géothermique ou saumure-eau.

    Si vous souhaitez utiliser cette fonction, vous devez le clarifier à l’avance. Il vous faut alors un système à fonctionnalité réversible et des radiateurs ou surfaces adaptés. Dans les systèmes existants, une fonction de refroidissement peut également être installée ultérieurement dans certaines circonstances.

    Les radiateurs classiques ne sont pas bien adaptés au refroidissement des pièces, car la différence de température relativement faible entre l’eau de chauffage et la température ambiante et la surface relativement petite des radiateurs ne permettent qu’un transfert de chaleur limité et donc la condensation est possible.

    Le refroidissement actif avec une pompe à chaleur est possible aussi bien avec une pompe à chaleur air/eau qu’avec une pompe à chaleur eau glycolée/eau. Dans les deux systèmes, la pompe à chaleur est utilisée comme unité de refroidissement en inversant activement le cycle de la pompe à chaleur en été. Alors qu’avant z. B. Avec une pompe à chaleur à air, la chaleur était extraite de l’air extérieur, la chaleur est maintenant extraite de l’air intérieur et dissipée à l’extérieur.

    Une pompe à chaleur peut assurer un refroidissement passif (« refroidissement naturel ») en été lorsque les températures ambiantes sont supérieures à celles du sol. L’échangeur de chaleur est ensuite utilisé pour dissiper la chaleur de la maison dans les sondes géothermiques.

    Cependant, le refroidissement passif ne peut être comparé aux performances des systèmes de climatisation ou au refroidissement actif, car le chauffage par le sol réagit très lentement et le refroidissement n’est pas aussi efficace. Par conséquent, en été, seule une climatisation très lente peut être ressentie, il est donc conseillé de planifier la commande de refroidissement de la pompe à chaleur en conséquence. Le faible rendement est dû à la température de la source de chaleur et à la taille de la source de chaleur, car à la fin de l’été, le sol stocke plus de chaleur et la capacité de refroidissement diminue alors.

    Combien d’électricité consomme une pompe à chaleur ?

    La consommation d’énergie et donc une grande partie des coûts d’exploitation dépendent de nombreux facteurs. En plus du modèle sélectionné, cela comprend les températures extérieures et l’adaptation de la source de chaleur à vos besoins réels de chauffage. En conséquence, les valeurs varient considérablement.

    Vous pouvez obtenir une indication pour vos coûts d’électricité comme suit : Par exemple, prenez votre consommation d’énergie de chauffage en kWh de votre facture de mazout ou de gaz précédente. Dans le cas du gaz, il y a une valeur dans cette unité sur la facture, pour le mazout il faut multiplier le nombre de litres par dix pour obtenir une valeur approximative en kilowattheure. Vous pouvez trouver d’autres moyens de déterminer grossièrement vos besoins en chauffage sur Internet. Divisez maintenant votre consommation par le facteur de performance annuel attendu – et obtenez une estimation approximative de la consommation électrique probable de la pompe à chaleur.

    Existe-t-il un tarif d’électricité bon marché pour les pompes à chaleur ?

    Vous n’utilisez pas de pompes à chaleur avec l’électricité domestique normale, mais avec des tarifs spéciaux pour pompes à chaleur. On vous explique comment trouver un tarif pas cher.

    Si vous souhaitez alimenter la pompe à chaleur avec votre propre énergie PV en plus du tarif avantageux de la pompe à chaleur, vous avez besoin d’un concept de mesure spécial et de l’approbation de l’exploitant du réseau.

    Une pompe à chaleur peut-elle fonctionner à l’énergie solaire ?

    Dans de bonnes conditions, un système photovoltaïque peut fournir de l’électricité à la pompe à chaleur. L’électricité de votre propre toit est moins chère que l’électricité du réseau, ce qui réduit vos coûts de chauffage.

    Cependant, l’importance de cette proportion dépend de nombreux points et doit être calculée au cas par cas. Ce qui est clair, cependant, c’est que l’électricité d’un système solaire conventionnel sur une maison unifamiliale est loin d’être suffisante pour faire fonctionner le système de chauffage par pompe à chaleur seul. Après tout, la majeure partie de la puissance calorifique est nécessaire en hiver, c’est-à-dire exactement au moment où les rendements solaires les plus faibles sont attendus.

    Dans tous les cas, l’intégration d’une pompe à chaleur augmente le rendement d’une installation solaire. De cette façon, plus d’électricité produite peut être utilisée. Et cette autoconsommation est plus lucrative que l’injection dans le réseau.

    Quels types de pompes à chaleur existe-t-il ?

    Il existe trois types de chauffage par pompe à chaleur :

    • Pompe à chaleur aérothermique, également appelée pompe à chaleur air-eau.
    • Pompe à chaleur sur nappe phréatique, également appelée pompe à chaleur eau-eau.
    • Pompe à chaleur géothermique, également appelée pompe à chaleur saumure ou pompe à chaleur saumure-eau.

    Quelle source de chaleur est la meilleure pour ma maison : air, eau ou géothermie ?

    En principe, les trois types peuvent être utilisés pour les bâtiments existants. Cependant, ils diffèrent considérablement en termes d’efficacité, d’effort d’installation, de coûts et d’autres points. Et tous les types de pompes à chaleur ne peuvent pas être mis en œuvre sur toutes les propriétés.

    Quelle source de chaleur est la plus efficace ?

    Les pompes à chaleur souterraines peuvent fournir le plus de chaleur par kilowattheure d’électricité. Viennent ensuite les pompes à chaleur géothermiques. Les pompes à chaleur aérothermiques ont théoriquement le rendement le plus faible. Cependant, l’efficacité réelle d’un système dépend de nombreux autres facteurs.

    Existe-t-il des sources de chaleur alternatives ?

    Le stockage solaire, les capteurs photovoltaïques-thermiques (PVT), le stockage de glace, l’eau de mer ou la chaleur de procédé peuvent également être une source de chaleur. Cependant, ces sources de chaleur pour alimenter la pompe à chaleur sont encore rares aujourd’hui. Toutefois, si cela vous intéresse, demandez conseil sur les sources de chaleur mentionnées.

    Quels sont les avantages et les inconvénients d’une pompe à chaleur sur nappe phréatique ?

    Les pompes à chaleur à eau souterraine utilisent l’eau souterraine comme source de chaleur. Même en hiver, les eaux souterraines sont rarement plus froides que 10 degrés Celsius. Cela permet à ces systèmes de fonctionner relativement efficacement.

    Si vous souhaitez utiliser l’eau souterraine comme source de chaleur, vous devez faire forer deux puits : L’eau est acheminée de l’un vers l’échangeur de chaleur du système de chauffage (puits d’alimentation ou puits d’aspiration). Par l’autre, il retourne dans la nappe phréatique (sirotez bien).

    Ces forages sont soumis à autorisation et ne sont pas autorisés partout. Dans les zones de protection des eaux, par exemple, le permis peut être refusé.

    De plus, la composition chimique de l’eau souterraine peut empêcher son utilisation comme source de chaleur. S’il y a trop de fer ou de manganèse dans l’eau, les filtres se bouchent.

    Des informations à ce sujet peuvent être obtenues auprès de l’autorité locale de l’eau.

    Quels sont les avantages et les inconvénients d’une pompe à chaleur géothermique ?

    Les pompes à chaleur géothermiques ne peuvent pas atteindre les valeurs maximales des pompes à chaleur sur nappe phréatique, mais elles fonctionnent également de manière économique. Parce que les températures dans le sol ne sont pas non plus particulièrement basses pendant les mois d’hiver et ne fluctuent guère selon les saisons. Afin d’extraire la chaleur du sol, on peut soit forer en profondeur, soit les collecteurs sont enterrés près de la surface sur de grandes surfaces.

    Dans une pompe à chaleur géothermique avec une sonde géothermique, un tube mince en forme de U est enfoncé dans un trou de forage jusqu’à 100 mètres de profondeur dans le sol.

    Le liquide de refroidissement, qui absorbe la chaleur ambiante et la transporte vers le réchauffeur, circule dans la sonde comme un échangeur de chaleur. Plus une maison a besoin de chaleur, plus elle doit être forée profondément ou plus il faut utiliser des sondes de travail parallèles. A titre indicatif, on peut estimer environ 20 mètres par kilowatt de puissance calorifique.

    Les trous requis pour les sondes ne sont pas autorisés partout. Certaines formations rocheuses sont trop instables pour cela. Vous pouvez également vous renseigner à ce sujet auprès de la régie des eaux dont vous dépendez.

    Dans le cas d’une pompe à chaleur géothermique avec des capteurs géothermiques, également des tuyaux minces avec réfrigérant, ceux-ci ne sont posés qu’à environ 2 mètres sous la surface de la terre. Ce qui suit s’applique ici : plus il faut de chaleur, plus les capteurs doivent couvrir de surface. En règle générale, environ 40 mètres carrés par kilowatt de chaleur dégagée peuvent être supposés, de sorte que de grandes surfaces doivent être déterrées.

    Pour des raisons de coût, n’économisez pas sur la longueur de la sonde ni sur la surface du collecteur. Car si la source de chaleur est trop petite, le sol se refroidit de plus en plus. En conséquence, les performances et l’efficacité du système de chauffage diminuent. Cela signifie : la maison ne chauffe plus vraiment et vos frais d’électricité augmentent. Une extension de la source de chaleur est nettement plus coûteuse qu’une source de chaleur conçue correctement dès le départ.

    Quels sont les avantages et les inconvénients d’une pompe à chaleur aérothermique ?

    Les pompes à chaleur à air extraient également la chaleur de l’air froid de l’hiver. Par rapport aux autres systèmes, ils sont moins complexes et peuvent être mis en œuvre n’importe où. Cela la rend populaire.

    Cependant, ils sont également moins efficaces que le chauffage à l’énergie géothermique ou à l’eau souterraine. En hiver, la température de l’air extérieur est nettement inférieure à la température du sol ou de la nappe phréatique.

    Étant donné que l’air contient peu d’énergie, les ventilateurs du système doivent diriger de grands volumes d’air vers l’échangeur de chaleur. Cela provoque des bruits dont le volume varie. Une bonne planification et le lieu d’installation jouent donc un rôle important dans la protection contre le bruit.

    Chauffage hybride : puis-je combiner une pompe à chaleur aérothermique avec un autre système de chauffage ?

    Si une pompe à chaleur à air ne fournit pas la puissance calorifique requise, elle peut être combinée avec un deuxième générateur de chaleur. Cela crée un système de chauffage hybride avec une pompe à chaleur et, par exemple, une chaudière à condensation au gaz. Un tel système à deux générateurs de chaleur différents est aussi appelé “bivalent”. Les deux éléments peuvent être combinés dans un appareil combiné ou exister individuellement. Dans tous les cas, ils sont liés par un contrôleur commun.

    En pratique, la pompe à chaleur fournit alors un débit de base. L’autre source de chaleur intervient lorsqu’il y a un besoin de chauffage très important à des moments où la température extérieure est particulièrement basse. Ou lorsque de l’eau chaude est nécessaire.

    Un contrôleur intelligent régule le chauffage hybride de manière entièrement automatique. Vous pouvez choisir si l’objectif est l’entreprise actuellement la plus favorable financièrement ou celle qui émet le moins de CO2.

    Il peut être économiquement judicieux d’ajouter une pompe à chaleur à air à un système de chauffage au gaz, au mazout ou aux pellets existant pour créer un tel système hybride.

    Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur pour eau sanitaire ?

    Une forme particulière de chauffage hybride est la pompe à chaleur à eau sanitaire, également appelée pompe à chaleur à eau chaude : Ici, une petite pompe à chaleur à air est combinée à une chaudière existante et est alors uniquement responsable du chauffage de l’eau.

    Un avantage de ces systèmes est que le chauffage proprement dit peut être interrompu pendant de longues périodes pendant les mois les plus chauds de l’année. Cela signifie plus d’utilisation d’énergies renouvelables et protège le système de chauffage.

    Combien coûte quelle pompe à chaleur ?

    Les coûts suivants fournissent un guide approximatif. Les coûts réels d’un système individuel dépendent de nombreux facteurs.

    1. Une pompe à chaleur air, installation comprise, coûte environ 20 000 à 25 000 euros.
    2. Une pompe à chaleur géothermique coûte elle-même environ 15 000 à 20 000 euros. Pour les sondes, un supplément de 50 à 75 euros par mètre de profondeur de forage peut être prévu, dans les zones à fort sous-sol rocheux, par exemple dans le sud de l’Allemagne, cela peut aussi être de 100 euros par mètre. Pour les collecteurs au sol, un supplément de 25 euros par mètre carré peut être prévu. Il est possible de faire soi-même une partie des travaux afin de réduire ces coûts.
    3. Une pompe à chaleur sur nappe coûte 20 000 à 25 000 euros pour l’appareil et des frais de développement de 5 000 à 10 000 euros.
    4. Pour une pompe à chaleur hybride, les coûts sont difficiles à donner de manière forfaitaire. Cela dépend si une chaudière existante continuera à être utilisée ou si un nouvel appareil combiné sera acheté. En règle générale, l’achat n’est pas moins cher qu’avec une pompe à chaleur pure.
    5. Pour une pompe à chaleur eau sanitaire, il faut compter environ 3 000 à 5 000 euros.

    Assurez-vous d’obtenir plusieurs devis pour des investissements de cette ampleur. Sinon, vous risquez de payer inutilement cher.

    Besoin d’un rédacteur? Contactez-moi,  Axel au +237 691076033 ou par mail: axel.jk@yahoo.com